Coronavirus : rupture de masques dans les pharmacies

coronavirus papeete
masque coronavirus
Le gouvernement pourrait encadrer le prix des masques en cas d'introduction du virus. ©JL
"Le port du masque n'est pas du tout conseillé en ce moment, et même après l'arrivée du virus, il ne sera utile que dans certaines circonstances", rappelle le ministre de la santé, qui veut que les Polynésiens "arrêtent d'acheter des masques à tout prix".
"Il n'est pas nécessaire de se précipiter pour aller acheter des masques". Le ministre de la santé Jacques Raynal se veut rassurant. L'objectif est aussi de préserver les stocks, afin que le matériel de protection sanitaire reste disponible pour le personnel médical en cas d'introduction du Covid-19 en Polynésie.

Le gouvernement envisage d'ailleurs d'encadrer le prix des masques dans les prochains jours. "C'est une question que le gouvernement va très probablement aborder" au cours du prochain conseil des ministres, a affirmé Jacques Raynal.

Sur demande du ministère, la moitié des stocks de pharmacie sera désormais réservé au personnel de santé. "On a extrêmement besoin de conserver ces personnels de santé en bonne santé, pour qu'on puisse continuer à soigner les gens" explique Jacques Raynal, qui ajoute: "le port du masque n'est pas du tout conseillé en ce moment et même après l'arrivée du virus il ne sera utile que dans certaines circonstances, pour les gens qui sont dans l'entourage d'un malade ou pour le malade lui-même. Donc il faut arrêter d'aller chercher des masques à tout prix."

Un conseil qui vient peut être trop tard, puisque la plupart des pharmacies sont déjà en rupture de stock.

Le reportage de Caroline Fahri et Jérôme Lee :
 
©polynesie