Pensions de famille: un séminaire pour se professionnaliser

économie tahiti
pensions
©(D.R.)
L’association des hôtels de familles de Tahiti est en séminaire depuis ce lundi. Il va durer 3 jours. L’objectif est d’apporter des réponses aux questions que se posent les gérants de la petite hôtellerie. En ligne de mire: la professionnalisation.

Pour Mélinda Bodin, présidente de l'association, "il est vrai que le tourisme a changé. Donc on demande à nos membres d'être encore plus professionnels; encore plus performants. Cela correspond à la qualité du personnel, à celle du service, l'accueil, la qualité des repas. Le mot "qualité" doit être inscrit en très gros au devant de la scène et au coeur de l'entreprise. Les pensions de famille, c'est toujours le tourisme authentique, ça n'a rien à voir avec le reste, mais leurs propriétaires ont envie de s'informer, de mieux connaître ce qui se passe ailleurs, d'être au plus près des nouvelles normes.

bodin
©(D.R)

Les services ne sont pas dans les îles. Donc on profite du salon du 6 au 8 Février pour faire venir les hôteliers un tout petit peu avant. Je rappelle que les pensions sont avant tout les chambres de maisons d'hôte avec l'habitant. On partage tout avec la famille: la vie, la culture, les repas pris ensemble dans la convivialité, c'est la différence avec les grands hôtels où vous êtes un numéro de chambre, à la table parfois assis tout seul. Vous n'y partagez pas la vie avec la population polynésienne".
70 gérants de pensions de famille sont réunis pour le séminaire Ia Ora. C’est vendredi que débute le 14è salon du tourisme. Cette fois, ça se passera à Pirae, salle Aorai Tini Hau. 220 exposants sont attendus sur 180 stands, répartis sur 3.000 mètres carrés.