publicité

Des permis bateau pour sortir la tête de l’eau

"Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pécher que de lui donner un poisson".Une convention a été signée ce matin avec l'association Hotuarea pour aider les femmes du quartier à aller la pêche.
 

© polynésie.la1ere
© polynésie.la1ere
  • DC ML MB
  • Publié le , mis à jour le
Confucius l’avait déjà exprimé :

« Quand un homme à faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson".


Du concret. La fondation de l'ex Miss Tahiti et Miss France Mareva Georges vient en aide aux habitantes du quartier en leur permettant d’aller à la pêche. Jusqu’ à présent  ces dames devaient pécher  la nuit, clandestinement par peur des contrôle. Elles n’avaient pas les moyens de passer le permis bateau.

Tous relogés un jour.

Les habitants de ce quartier  doivent tous être relogés un jour. Le projet de résorption de l'habitat insalubre du quartier Hotuarea installé au bord de la piste à Faa’a, s'élève à 2 milliards 700 millions.

Regardez ce reportage de Mario Leroi et Marcel Bonno.
Quartier Hotuarea

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play