publicité

Des photos de nus, non identifiés, retrouvées dans l'ordinateur du prêtre de Ste Thérèse

Alors qu’il est ressorti libre du bureau du juge d’instruction avec le statut de témoin assisté le samedi 9 mars 2019, nous en apprenons davantage sur les circonstances qui ont conduit le juge d’instruction à ne pas mettre en examen le prêtre de la paroisse de Sainte-Thérése.
 

Des images de nus ont été retrouvées par les enquêteurs dans l’ordinateur du prètre © Polynesie La1ere
© Polynesie La1ere Des images de nus ont été retrouvées par les enquêteurs dans l’ordinateur du prètre
  • Titaua Doom
  • Publié le , mis à jour le
Au cours de la perquisition effectuée il y a quinze jours par la DSP, des photos pédopornographiques ont été trouvées dans l’ordinateur de l’homme d’église. Les adolescents ne sont pas identifiables car leurs visages n’apparaissent pas sur les clichés. Seuls les corps nus sont visibles.

Les victimes interrogées auraient soutenu qu’il s’agissait bien de leurs photos. Toutefois, il faudra l’intervention d’un médecin pour confirmer ou démentir cette information.

Mineurs au moment des faits, ils auraient raconté que lors d’un voyage effectué aux Etats-Unis, le prêtre leur aurait fait boire de l’alcool. Réponse de ce dernier, ce sont eux qui se sont procuré l’alcool.
Le témoin assisté :

Le témoin assisté désigne le statut de la personne qui est mise en cause au cours d’une instruction judiciaire, mais à qui il n’est pas directement reproché d’avoir commis d’infraction. Il s’agit d’un statut intermédiaire entre celui de mis en examen et celui de simple témoin.

Sur le même thème

  • justice

    Un an de prison pour un dealer d'ice

    Lors d’un contrôle routier le jeune homme avait été arrêté avec une douzaine de sachets d’ice et 1 million de Fcfp. Ce jeudi 25 avril, le tribunal correctionnel a prononcé une peine d'un an de prison. Mais, plus que les faits, c’est le profil du prévenu qui interpelle

  • justice

    Un homme appelle 12 000 fois une représentante de l'Assemblée

    Un homme complètement obsédé par une représentante de l'Assemblée de la Polynésie Française, devait être être jugé, mardi 23 avril, en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel pour harcèlement. Mais son procès a été reporté pour lui donner le temps de préparer sa défense. 

     

  • justice

    Procès du Street shop : " On a répondu à une demande qui était forte "

    Des peines de prison ferme ont été requises à l’encontre des 2 responsables et du commercial du Street shop de Papeete. Les prévenus ont comparu, mardi 23 avril, devant le tribunal correctionnel pour détention et provocation à l’usage de stupéfiants.
     

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play