publicité

La Polynésie condamnée pour les travaux de terrassements du Mahana Beach

Le tribunal administratif de Papeete somme le pays à faire constater une infraction sur le site du Mahana Beach.  Les travaux de terrassements et d’entreposage de matériaux sur le site du Mahana Beach engagés en 2013 sont illégaux.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • A. T
  • Publié le , mis à jour le

Tout débute en 2013, lorsque le gouvernement de Gaston Flosse engage des travaux sur le site du Mahana Beach. Sur cette zone constituée de 24 hectares, les travaux de terrassements sont confiés à TNAD. Problème : des dépôts de terre sauvage et de matériaux apparaissent sans aucune autorisation, comme l’impose le code de l’environnement.

Les patrons de l’hôtel Beachcomber, juste en face se plaignent des dégradations du paysage sur le site, envahi de terre et de matériaux en tout genre qui devaient servir à la réalisation du fameux projet Mahana Beach, cher à l’ancien président Gaston Flosse. S’ajoute à cela la pollution du lagon et de la rivière situés à proximité des lieux.

Le tribunal administratif condamne donc le pays à faire dresser un procès-verbal d’infraction après son « refus implicite ». Quant au nettoyage des lieux, c’est au juge pénal que reviendra la décision de le faire, quand PV sera saisi.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play