publicité

De 6 mois de prison avec sursis à 3 ans ferme pour les faux monnayeurs

Entre juillet et décembre 2018, les neuf faux monnayeurs ont écoulé près de 3 millions de francs, en billets de 5 000 et 10 000 francs.

Image d'illustration © Gendarmerie
© Gendarmerie Image d'illustration
  • Titaua Doom
  • Publié le , mis à jour le
L’argent a permis en partie de payer de la drogue.

A la barre lundi 11 mars, certains des accusés reviennent sur leurs déclarations, retirent leurs accusations : « Je l’ai balancé parce que j’étais fâché, mais j’ai menti. ». Plusieurs ont déjà un casier judiciaire chargé et trois sont en état de récidive pour des affaires de vols ou de stupéfiants. Au total, huit hommes et une femme sont finalement condamnés pour avoir fabriqué près de 3 millions de de fausse monnaie.

L’idée de départ était d’escroquer des dealers : acheter du paka, du LSD ou de l’ice avec de faux billets. De grossières photocopies couleurs recto verso, sur du papier imprimante classique. 

Sur les 3 millions cfp photocopiés, les enquêteurs ont récupéré les faux billets chez les commerçants et lors des perquisitions des accusés… Mais pas ceux écoulés pour l’achat de drogue. 

Reste donc 2,3 millions CFP toujours dans la nature, entre les mains de trafiquants.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play