publicité

Adoptez la Ea’ttitude pour une meilleure santé !

11 000 personnes sont atteintes de diabète en Polynésie. A l’occasion de la journée mondiale du diabète, le ministère et la Direction de la santé organisent pour la 4e année consécutive la manifestation Ea’ttitude, le vendredi 17 novembre. 

© DR
© DR
  • A. T
  • Publié le , mis à jour le
Donner l’envie de manger sainement, de bouger, c’est le message que les autorités souhaitent faire passer.

Le diabète,maladie chronique, fait des ravages en Polynésie. Agir est donc une urgence sanitaire. Elle est le premier poste de dépenses des longues maladies avec un taux de 28 %, devant l’hypertension artérielle et les cancers.

Au programme de cet événement annuel, des dépistages gratuits, des ateliers culinaires et diététiques et des randonnées.

Le thème retenu cette année est le diabète de grossesse. Sur le territoire, le taux de femmes enceintes touchées par le diabète est largement supérieur à celui de la métropole, comme l’explique Marjorie Bourges, responsable du bureau des maladies liées au mode de vie:

Marjorie Bourges


Cette manifestation nocturne et gratuite dans le parc de Paofai sera le point d’orgue de la semaine du diabète destinée à sensibiliser la population face à cette maladie.

L’an dernier, plus de 3 000 personnes y ont participé. Au-delà de cette soirée sportive, de nombreuses animations auront lieu tout au long du mois de novembre dans tous les archipels de la Polynésie. L’objectif est bel et bien d’inciter toute la population locale à pratiquer un sport, à se nourrir plus sainement et à lui proposer de se faire dépister.

Qu’est ce que le diabète ?

Il existe trois types de diabète. De type 1 ou 2, elle se traduit par une élévation anormale du taux de glucose dans le sang. Cette anomalie est due à une insuffisance ou une mauvaise utilisation de l’insuline.

Le diabète de type 1, également appelé diabète maigre, survient souvent chez des personnes non obèse, avant l’âge de 30 ans. Il est lié à un manque d’insuline ou à un défaut d’action de cette hormone. Le traitement associe régime et insuline.

Le diabète de type 2,aussi appelé diabète gras ou diabète de la maturité. C’est le diabète le plus fréquent et touche surtout les personnes au-delà de 50 ans qui ont un régime alimentaire déséquilibré. Il nécessite un suivi régulier et un traitement adapté pour éviter les complications.

Le diabète gestationnel dit aussi diabète de grossesse, peut avoir des conséquences non seulement pour la santé de la mère mais également sur celle du fœtus. 11% des polynésiennes sont touchées par cette maladie contre seulement 4% en Métropole. 

Adoptez la E’attitude pour une meilleure santé
Docteur Boissin, conseiller médical de l'association des diabétiques et obèses de Polynésie française

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play