publicité

Assemblée nationale : la réserve parlementaire va être progressivement supprimée

À l’issue d’une longue journée de débats, l’Assemblée nationale met fin à la réserve parlementaire avec 112 voix pour et 45 voix contre.

Maïna Sage réagit à la suppréssion de la réserve parlementaire © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Maïna Sage réagit à la suppréssion de la réserve parlementaire
  • Polynésie 1ère, Marie-Christine Depaepe
  • Publié le , mis à jour le
La mesure s’inscrit dans le projet de moralisation de la vie publique voulue par Emmanuel Macron. Cette cagnotte parlementaire était une enveloppe réservée à chaque député pour leur permettre de financer des associations ou des projets de leur choix.
Les deux députées centristes polynésiennes sont montées au créneau pour ne pas la supprimer, mais la remplacer. Leurs deux amendements ont été rejetés.

Juste avant le vote, la députée Maina Sage a expliqué sa position. Elle était  interrogée par Aimie Faconnier.

Maina Sage s'exprime sur la suppréssion de la réserve parlementaire

L’Assemblée a opté pour une suppression progressive de la réserve parlementaire s’étalant jusqu’au 1er janvier 2024. La sénatrice Lana Tetuanui a déploré cette semaine que l’assemblée de la Polynésie française n’ait pas été saisie « pour avis » sur le texte car plusieurs de ces dispositions vont s’appliquer en Polynésie.

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play