publicité

Assemblée : la vidéo surveillance au coeur des débats

Jeudi 14 mars, a eu lieu une session extraordinaire à l’Assemblée de la Polynesie française. Cinq rapports étaient à l’ordre du jour de cette première séance. Parmi les débats : le projet d’équiper en vidéo surveillance 10 collèges et lycées de Tahiti. 

© Mairie de Arue
© Mairie de Arue
  • Polynésie la 1ère, Marie-Christine Depaepe
  • Publié le , mis à jour le
Au programme des débats ce jeudi à l'Assemblée, il sera question de l’affiliation au RSPF des bénéficiaires des C.A.E et C.A.E Pro, des vaccinations pour enfants ou encore de l’exploitation et de la gestion des eaux souterraines. Le débat va aussi s’engager sur le projet d’équiper en vidéo surveillance 10 collèges et lycées de Tahiti. Un dispositif sécuritaire co-financé à part égales par l’Etat et le Pays. Il s’agit exclusivement de renforcer la sécurité des élèves.
 

Explications


Deux caméras seront mises en place par établissement. Les 10 collèges et lycées concernés devront, comme le recommande la CNIL,  adopter une charte d’utilisation de la vidéosurveillance en impliquant l’ensemble des acteurs de l’administration, des personnels et des représentants de parents d’élèves.

La CNIL est la commission nationale de l'informatique et des libertés. C’est  une autorité administrative indépendante . La CNIL est chargée de veiller à ce que l’informatique soit au service du citoyen et qu’elle ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play