publicité

Brice Faua : un sportif de haut vol

Brice Faua est originaire de Faa’a, mais depuis 8 ans, il vit en France, à Villelongue-d'Aude. Le jeune homme de 28 ans a découvert il y a 4 ans le parachutisme, auquel il s’adonne passionnément. Mordu d’adrénaline, il a des projets ! Rencontre.

© FB Bones Faua
© FB Bones Faua
  • IB - polynesie.1
  • Publié le , mis à jour le
Brice Faua est un oiseau. La nuit, il veille sur les pensionnaires d’un établissement sanitaire et social, le jour, il parcourt les cieux du sud de la France.

Licencié à Flyzone, il saute en parachute quasiment tous les week-ends, à Pau, Pamiers, Lezignan... Brice a déjà pas mal de brevets en poche – A, B, B2, BI4 – ; il a récemment obtenu le BPA (Brevet de Parachutiste Autonome) et est en train de passer le B4, "aptitude au freefly".

Son rêve ? Pratiquer le wingsuit. ce sport extrême qui consiste à effectuer un saut dans le vide depuis une falaise, vêtu d’une combinaison qui se gonfle...


© FB Bones Faua
© FB Bones Faua

Etre le premier wingsuiter Tahitien

Un parcours fait de passion et de détermination que celui de ce jeune des quartiers de Heirii, à Faa’a, qui n’avait jamais quitté son île natale avant de s’envoler, à 22 ans, pour Carcassonne où il intègre le 3e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine. "C’est un de mes frères d'armes, originaire de la Réunion, qui m'a montré ses vidéos de chutes libres. J’ai tout de suite voulu essayer ! Cela fait 4 ans que je m’entraîne afin de pouvoir réaliser mon objectif : pratiquer le wingsuit en falaise".

Gagner les sensations et l’adrénaline incroyables de cette discipline se s’improvise pas ! En plus des brevets nécessaires, il faut avoir minimum 150 sauts en parachute à son actif.

Motivé, Brice met tout en œuvre pour atteindre ce rêve et son projet de faire sa première chute libre dans 7 mois, à Lauterbrunnen. "C’est en Suisse, ce spot est mondialement connu dans le cercle serré de cette discipline, les pratiquants de toutes nationalités y effectuent leur premier saut en wingsuit. Je souhaiterais être le premier Tahitien à le faire, et représenter la Polynésie… depuis le ciel ! "

© FB Bones Faua
D’ailleurs, Brice saute toujours avec un drapeau tahitien sur lui. Et il en est persuadé : le wingsuit étant comparable, selon lui, à un sport de glisse, "les Tahitiens ont ça dans le sang. Développer un centre-école à Tahiti serait idéal, car le climat en Polynésie est propice à cette discipline, sans parler des paysages merveilleux qui attireraient une clientèle internationale."

Autre défi de Brice : "sauter du mont Orohena à Tahiti. La montagne culmine à 2241 mètres et laisse une fenêtre de 3 à 5 min de vol en wingsuit."

En attendant, vous pouvez suivre les exploits de Brice et son ascension vers la chute libre sur sa chaîne youtube : Tahitianskydive.

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play