publicité

Un concours pour permettre aux entreprises d’exporter leurs produits

La délégation polynésienne aux investissements lance le concours de l’exportateur 2018. Cet événement a pour objectif de permettre aux entreprises d’exporter, et ainsi pouvoir présenter leurs produits à l’étranger.
 

© CCISM
© CCISM
  • Aiata Tarahu
  • Publié le , mis à jour le
La deuxième édition du concours est lancée et elle bénéficiera aux entreprises polynésiennes qui souhaitent se lancer dans l’aventure. Elle est organisée par le Pays et la CCISM. Pour espérer être lauréat, il faudra remplir plusieurs conditions.

La première étape est importante

Les entreprises désireuses de participer devront constituer un dossier de leur projet à l’export. Il faudra être très précis au. Elles devront détailler leur plan d’actions à court, moyen et long terme. Le but étant de valider la démarche export perenne que la société souhaite initier ou renforcer. Pour celles qui auront du mal à constituer leur projet, la CCISM met à disposition de ces dernières un soutien technique. Cette étape est importante puisque c’est sur la base de ces dossiers que les candidats seront départagés.

Deuxième étape : le passage devant le jury

Les candidats qui auront été sélectionnés par un jury de présélection devront faire face à un jury composé de connaisseurs. En effet, il est composé d’un membre de la Vice-présidence, de la CCISM, d’Air Tahiti Nui Cargo, de Websight et un membre de la Sofidep. Les sociétés participant au concours devront présenter et défendre leur projet avec les meilleurs arguments, pour espérer être choisies lauréats.

Le lauréat : 600.000 fcp et une tonne de fret offert

Les prix attribués pourraient être source de motivation. Le lauréat remportera 500.000 fcp, une tonne de fret, un billet d'avion, 100.000 fcp de crédit offert par la Sofidep et un site d’e-commerce prêt à l'emploi

Un réel soutien pour les entreprises locales

L’année dernière, ce concours a permit par ailleurs à la société Noni Energy de mieux rayonner à l’international. Le lauréat de la précédente édition tente aujourd'hui d’accéder au marché néo-zélandais et australien.
Ce concours permet entre autre de déployer plus d’entreprises locales sur le marché international. A l’issue du concours, un suivi sera effectué et une attention particulière sera observée quant à la mise en place des actions exposées dans le plan d’actions.

Vous avez jusqu’au 9 novembre, à 12h00 pour déposer vos dossiers.

 
CCISM CONCOURS EXPORTATEUR (OFF)

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play