publicité

Le cyber-harcèlement, un fléau chez les jeunes

Colporter des ragots anonymement, les déverser sur les réseaux sociaux. Le phénomène gagne la Polynésie et les cours de récréation. Au bout du compte les conséquences peuvent être très graves.
 

© polynésie.la1ère
© polynésie.la1ère
  • DC
  • Publié le , mis à jour le
Attention danger, ce phénomène qui consiste à colporter des ragots anonymement, que l’on ne  voyait  que dans  l’hexagone,  inquiète les élèves, les parents et les syndicats scolaires. Certaines applications sur les mobiles prolifèrent. Elles  permettent de lire et de publier des potins anonymes, ainsi que des photos et des vidéos.

Les conséquences peuvent être parfois dramatiques et même déboucher sur des suicides.

Les explications de Miri Tumatariri

Le cyber-harcèlement, un fléau chez les jeunes


C’est la première cause de mortalité, chez les jeunes de 14 à 25 ans en Polynesie.
Globalement 30 à 50 suicides par an, le bilan est alarmant. On recense  230 tentatives tous les ans.

Comment déceler une volonté de suicide ?
Comment comprendre ceux qui veulent passer à l’acte ?
Le suicide est-il un problème d’ordre mental ?

Eléménts de réponses  dans notre émission  TELE  Ara Ora , ce lundi 10 septembre, journée mondiale du suicide, avec Stella Taaroamea et ses invités : Annie Meunier, présidente de l’association « SOS Suicide », Patu Ateni, professeur au lycée Aorai et Patrick Anderson.
 

Sur le même thème

  • internet

    Natitua est arrivé à Takaroa

    La campagne d'atterage du câble Natitua se poursuit. Après Rangiroa, c'est au tour de Takaroa d'accueillir le câble. La cérémonie d'atterage s'est déroulée en présence du président de la Polynésie, Edouard Fritch. 

  • internet

    Natitua : Rangiroa câblé

    La campagne d'atterrage du câble Natitua se poursuit. Aujourd'hui, mercredi 5 septembre, c'était au tour de Rangiroa.

  • internet

    Facebook s'engage à mieux protéger les données personnelles

    Facebook a annoncé qu'il prenait des "mesures supplémentaires" pour mieux protéger les données personnelles de ses utilisateurs. Il s'agit là d'une nouvelle tentative du puissant réseau social aux deux milliards d'utilisateurs de se relever du scandale Cambridge Analytica.

Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play