publicité

Evasan à Ua Pou : la situation est critique

La situation sanitaire est urgente sur l'île de Ua Pou aux Marquises. La situation dure depuis plusieurs année. Murielle Arondeau tire la sonnette d'alarme. 

© DR
© DR
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Plus de twin-otter aux Marquises depuis plus d’une semaine. Mais plus grave encore, plus d’hélicoptère pour les évasan depuis 10 ans. Un manque de moyens qui entraînerait 10 à 15 décès par an. Le dernier en date concerne un homme de 79 ans originaire de Hakatau à Ua Pou, victime dimanche 12 août après-midi d’un AVC.

Après 6 heures de transport par piste puis par bonitier, son cœur a lâché  vers 21 heures, un quart d’heure avant d’arriver au quai de Nuku Hiva.
La directrice de l’hôpital Louis Rollin de Taiohae, subdivisionnaire santé des Marquises, tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme.

La prise en charge des urgences, devrait, dit-elle, être une priorité de service public de santé qui pourrait être financée par des fonds de continuité territoriale. Écoutez Murielle Arondeau, elle répondait au téléphone de Marie-Christine Depaepe.
 

Murielle Arondeau au micro de Marie-Christine Depaepe

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play