publicité

Faible production et coût de revient élevé plombent la vanille tahitienne

La principale région productrice de vanille de Madagascar a été victime en mars dernier du cyclone Enawo.

Faible production et coût de revient élevé plombent la vanille tahitienne © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Faible production et coût de revient élevé plombent la vanille tahitienne
  • Par Webmaster
  • Publié le
Le prix de vente des gousses malgaches a depuis lors été multiplié par cinq. La vanille tahitienne aurait pu profiter de cet aléa mais sa production demeure trop faible et son prix de vente trop élevé. Pour s’imposer davantage sur le marché international il faudrait produire deux fois plus qu’aujourd’hui.
Faible production et coût de revient élevé plombent la vanille tahitienne
Faible production et coût de revient élevé plombent la vanille tahitienne

 

Sur le même thème

  • vanille

    La serre communale de vanille à Hao vandalisée

    Mardi soir dernier, plus de la moitié des pieds de vanille de la serre a été volée. Une tragédie, alors que la vanille était devenue une nouvelle activité économique sur l'atoll 

  • vanille

    La première vente de vanille à Taha'a

    Taha'a est un lieu de délices... Celle qu'on surnomme l'île vanille a vu des acheteurs de Tahiti et des îles Sous-le-Vent envahir les étales du marché du sud de l'île. Une première vente qui ira à la collecte du mê de l'église protestante.

     

  • vanille

    La filière vanille se réforme

    Renforcer l’accompagnement des producteurs, mettre en place une appellation d’origine protégée, développer la commercialisation. Ce sont quelques axes proposés par le ministre aux vanilliculteurs pour développer la filière.

     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play