publicité

Hawaiki Nui : EDT va'a s'impose dans la 2e étape et prend la tête du général

EDT va'a prend la tête du général après sa victoire dans la 2e étape d'Hawaiki nui va'a en 2h00'57''. EDT s'impose devant Paddling Connection et Shell va'a à l'issue des 26 km de l'étape entre Raiatea et Tahaa. Victime d'une casse, Air Tahiti leader provisoire, aura du mal à prétendre au podium.

Arrivée à Tahaa © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Arrivée à Tahaa
  • A. T
  • Publié le , mis à jour le
La deuxième étape d'Hawaiki va'a se dispute sur un parcours au sprint de 26 km dans le lagon dont les rameurs des 79 équipages engagés ont l’habitude. On le surnomme le parcours « machine à laver » car il y a ce que l’on appelle l’entonnoir au niveau de la passe To’a Tautu. Le site de passage est tellement étroit que les pirogues doivent bien calculer leur sortie pour éviter de chavirer ou de se heurter. A cause de cela, rien n’est écrit car tout peut basculer à ce niveau.  Le rôle du barreur de la pirogue est primordial lors de cette étape.

Départ des vétérans

Les 18 équipes vétérans prennent le départ 5 minutes avant les séniors. La veille, Huahine a remporté la 1ère étape haut la main en clôturant la course en 3h25'31'' devant CMIT Moana Vaa et Tamarii Faanui, les piroguiers de Bora Bora.

Une fois encore, Fare Ara mène la course et se détache facilement de la troupe. Proche du quai, ils sont talonnés de près par d’autres pirogues. Tohive’a se situe plus au large. Ihilani, elle aussi, avec  sa pirogue baptisée à l’occasion de la Hawaiki Nui, se livre un combat avec Faanui et Hinaraurea. Elles remontent à toute allure vers le fameux entonnoir.

Faux départ des séniors

Chez les séniors, faux départ, tout d’abord, pour les rameurs indisciplinés. Tous les ans, le problème est le même. Juste le temps de sermonner les rameurs par le directeur de course, Alfred Mata, et le départ est de nouveau donné !
Départ des séniors

Une fois le drapeau vert levé, les rameurs lâchent les gaz ! Et c’est le cas notamment des professionnels de la discipline tels que EDT et Enviropol. EDT va’a opte pour la côte afin d’assurer son arrivée à l’entonnoir. Hinaraurea, Tamari’i A Aro talonnent également les premières pirogues sorties du lot. Team OPT qui se trouve au milieu du cortège remonte petit à petit le peloton.
Les 1ères pirogues à sortir du lot © S. Favennec
© S. Favennec Les 1ères pirogues à sortir du lot
Un peu plus loin, chez les vétérans, les premières pirogues sont déjà passées dans l’entonnoir. D’un rythme soutenu, Tamarii Faanui dépasse Fareara  six minutes après le départ. 
Tamarii Faanui dépasse Fareara

Les séniors, eux aussi, tracent leur route. Popora i te hoe mamu, Pirae vaa et team Tupuai tentent de tirer leur épingle du jeu. Ils sont positionnés plus près des bateaux suiveurs, peut être pour profiter des vagues.

En tête de course, quelques mètres avant l’entonnoir, Paddling Connection est talonné par le Team OPT et l'équipe EDT B en 3e position. Air Tahiti est au coude à coude avec EDT A. Un magnifique combat se livre alors entre les 5 équipages. Derrière eux, Shell Va’a et Popora i te hoe Mamu tentent aussi de rester dans le top 10. 
Shell et Popora i te Hoe mamu

Paddling Connection est la première pirogue a passer la passe To’a Tautu, devant Team OPT. Elles arrivent en groupe, talonnées par Air Tahiti, et EDT A et B. Les coups de rame sont calés...
Passage à l'entonnoir pour les premières pirogues © S. Favennec
© S. Favennec Passage à l'entonnoir pour les premières pirogues

Dès la sortie, les rameurs trouvent leur rythme de croisière. Ils gardent tous la même fréquence. En parallèle, les remous de bateaux s’intensifient autour des va’a. L'option de Shell va’a, positionnée en sandwich entre les autres ne paie. Difficile de remonter la file. Les rameurs semblent à la peine et se trouvent loin derrière les premiers. La pirogue jaune se fait doubler par plusieurs concurrents. 
Shell baisse de régime

En milieu de peloton se retrouvent Tohive’a, Te ta’i ‘uo, et Mana’ura au coude à coude avec Arue va’a et sa pirogue noire.  Team Moorea, entraîné par Reynald Tupai et soutenu par le maire de l’île sœur se retrouve aussi dans les remous.

Les japonais, eux, ferment la course sur leur pirogue rouge. Ils s’accrochent et ne lâchent rien. Ils produisent un coup de rame bref et léger. 
© S. Favennec
© S. Favennec

L'épreuve est éprouvante pour les rameurs. Pour mémoire, en 2015, Kainoa Tanoai, un rameur hawaïen s’était totalement effondré à l’arrivée après avoir eu un malaise. Il ramait alors avec EDT va’a.

25 minutes après avoir quitté Raiatea, les Tamarii CPS, 6e à l'issue du pemier round, rencontrent un problème. Ils perdent leur balancier et sont donc obligés de se mettre de côté pour le remplacer à toute vitesse. La course est gâchée pour ces rameurs menés par Teihotu Dubois. Ils avaient déjà rencontré un problème la veille, lors de la 1ère étape. Et ce n’est pas la première fois que cette équipe est touchée par ce type de défaillance lors de la Hawaiki Nui Va’a. 
l'équipe Tamarii CPS change son balancier

Team Tupuai, jeune équipe prometteuse qui s’est alliée avec des brésiliens maintient sa cadence avec un coup de rame long et élevé qui illustre parfaitement la signature de leur entraîneur Billy Tupea.

Derrière elle, Pihaena Vaa, de Moorea les suit de très près. Le courant très présent dans le parcours n’aidant pas les rameurs obligés de redoubler d'effort. Pour s’en sortir, les pirogues collent les bateaux, afin de profiter des vaguelettes causées par ces dernières.

Au quart de la course, Paddling Connection mène toujours la danse avec une vingtaine de mètres d'avance sur ses concurrents d’Edt A, Opt B et Edt B. Il y a du vent et des vagues dûes aux bateaux suiveurs. 

Après une heure de course, Team OPT fait cavalier seul et dépasse déjà la 3e équipe de vétérans. Ils ont choisi de naviguer plus près du récif. Hititua Taera mène l'équipage vers la ligne d’arrivée à Tahaa, derrière Edt Va’a qui remonte doucement sur Paddling Connection.

Sur la pirogue d’EDT va’a, deux hawaïens ont pris place: Daniel Chung et Kua Nolan.
EDT prend la tête

En 30e position, se retrouve la Méduse Va’a. Les métropolitains tiennent la route. Champions de la Vendée Va’a, c'est l’un des deux clubs à représenter la métropole à cette course de va’a cette année. 

En tête de course, Paddling Connection et EDT va’a A se livrent une belle bataille. Ils accélèrent, au coude à coude, EDT va’a A réussit à dépasser son rival. Mahimana Payet ne se laisse pas faire. Rete Ebb non plus. Le duel dure plusieurs minutes entre les deux équipes. Derrière eux, OPT tente de rattraper le club de Paddling Connection, vainqueur de la Hawaiki Nui Va’a en 2015. 
Duel entre Paddling Connection et EDT A

Air Tahiti, vainqueur de la 1ère étape, casse son balancier. L’avion ne peut plus décoller. Il est complètement perdu. Jour de malchance pour cette équipe de Matahi Tapatoa. Mais l’équipe ne lâche rien. Elle tente avec courage de combler une partie de son retard.
Air Tahiti tente de remonter le peloton de course et gagner une meilleure place © S. Favennec
© S. Favennec Air Tahiti tente de remonter le peloton de course et gagner une meilleure place

Du côté des vétérans, Faanui est en tête de peloton, devant Fare ara. Les rameurs de Huahine terminent la course à cinq. Malgré tout, les deux équipes rament quasiment à la même vitesse. Elles ne lâchent rien. Faanui franchit la ligne d’arrivée en 2h07'35s'' (provisoire), devant Fare Ara, 2h08'28'', suivi de Tohiveà puis de Moorea, 4 minutes plus tard. 

Victoire triomphale pour EDT va’a

Après avoir talonné puis dépassé Paddling Conncetion qui menait la course, EDT va’a A arrive en tête à Tahaa. Au son des toère, ils accélèrent, doublent les coups de rame et clôturent la course en 2h00'57'' . C’est 5 minutes de plus qu’en 2016.
Arrivée d'EDT

Derrière, Paddling Connection, termine l'étape en seconde position en 2h01'546'. Après avoir un départ catastrophique, Shell Va’a remonte joliment la course et se place en troisième position en 2h02'17'' devant Team OPT : 2h03'08''.


Retrouvez ci-dessous le classement général officiel des 10 premiers équipages

Ou télécharger le classement général entier

a 3e et dernière étape en direction de Bora Bora sera particulièrement disputée, quatre équipes pouvant désormais prétendre à la victoire finale : EDT A, Paddling Connection, Shell et OPT. Les quatre formations se tiennent à moins de trois minutes trente.
1 509 661 961

Sur le même thème

Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play