publicité

Il battait sa femme matin et soir

Un homme de 38 ans a été condamné à 9 mois de prison ferme ce jeudi. Il battait sa femme depuis deux semaines, matin et soir.
 

  • M.D ; Polynésie La 1ère
  • Publié le
Ce jeudi en comparution immédiate, le mari violent n’a pas été épargné. « Ce sont des faits graves » a souligné le président du tribunal. Cet homme, déjà condamné à trois reprises pour des violences conjugales, comparaissait pour des faits de même nature qui se sont produits le 9 août. Depuis deux semaines, matin et soir, le conjoint battait la mère de ses deux enfants.

Il lui donne une gifle de temps en temps

Avant d’aller au travail et en revenant du travail, l’homme frappait sa femme. Coups de poings, coups de pieds, il l’a tire par les cheveux et la frappe sans s’en cacher. Il fait même mine de l’étrangler avec une serviette ce jour du 9 août, la fois de trop. Ses enfants sont témoins des scènes de violences. C’est une plainte déposée par la victime qui déclenche le processus judiciaire, plainte qu’elle a tenté de retirer, plus d’un mois après les faits. « Combien de fois l’avez-vous frappé ? » interroge le juge. « C’est tellement de fois, que je ne sais pas combien… » répond le prévenu, tête basse. « Pourquoi frappiez-vous ? - Parce que je suis fatigué (…) mais ce n’était pas tous les jours, des fois je donnais une gifle ou un coup de pied » tente de justifier le prévenu.

9 mois de prison ferme avec mandat de dépôt

Le procureur de la République avait demandé trois ans d’emprisonnement dont deux ans avec sursis ainsi qu’un aménagement de peine. Le tribunal a été plus sévère en prononçant neuf mois fermes avec mandat de dépôt. Avant de partir pour la maison d’arrêt jeudi après-midi, le père de famille violent était en larmes au moment de donner une dernière étreinte à ses deux enfants.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play