La Fédération Hospitalière de France en Polynésie pour une série de séminaires

santé polynésie française
Fédération hospitalière de France
La directrice de l'hôpital du Taaone, Claude Panero, accompagnée du ministre de la santé, Jacques Reynal et de Frédéric Valletoux, président de la Fédération Hospitalière de France. ©Natacha Szilagyi/Polynésie la 1ère
La Fédération Hospitalière de France, qui collabore avec 1 000 établissements hospitaliers de l'Hexagone et 3 800 structures médico-sociales est en visite en Polynésie pour une série de séminaires autour de la coopération régionale et une série de visites.

Toute cette semaine, le Heiva s'installe au CHPF de Tahiti. Une initiative de l'association des œuvres sociales et culturelles. Ce lundi 22 août, l'inauguration s'est déroulée en présence de la délégation de la FHF (Fédération Hospitalière de France), qui collabore avec 1 000 établissements hospitaliers de l'Hexagone et 3 800 structures médico-sociales.

Dans les couloirs de l’hôpital du Taaone, l’odeur du tiare de bienvenue se mélange à celle de l’inquiétude. La Fédération Hospitalière de France confirme : il manque des médecins et des infirmières partout et la situation s’est aggravée depuis le Covid-19. Le porte-parole des hôpitaux de France affirmait en pleine crise : « j’appelle à l’union sacrée, le privé doit aider le public » ou encore au mois de mai dernier après cinq vagues Covid dans l'Hexagone : « le service public reste l’épine dorsale de notre système de santé. » 

L’hôpital public a perdu de son attractivité : la pénurie touche aussi le bassin Pacifique. "Les jeunes ne veulent plus être confrontés à ces conditions de travail, pointe Jacqueline Bernut, présidente du Conseil d'administration du CHT Gaston Bourret de Nouvelle-Calédonie. Être de garde une semaine sur deux, c'est fini...Donc, il n'y a pas que les conditions financières."

La Calédonie qui a déjà commencé à recruter des étrangers pour pallier le manque de personnel. Que va décider la Polynésie ? Le soutien de la Fédération Hospitalière de l’Hexagone va compter. "Notre établissement intègre un partenariat très poussé avec la Fédération Hospitalière de France, explique Claude Panero, la directrice de l'hôpital du Taaone. Ca ouvre des portes, des partages d'expériences, des accompagnements possibles..."

Choisir les bonnes orientations pour les mois qui viennent dans une ambiance calme et sereine...La délégation reste jusqu'au 26 août en Polynésie et se rendra à l'hôpital de Taravao jeudi 25 pour visiter l'établissement. D'autres visites institutionnelles sont prévues, mais également des séminaires à l'amphithéâtre du CHPF pour parler "coopération régionale". Des représentants des établissements de santé de Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna sont également présents. Objectif affiché : se retrouver et partager les bonnes pratiques entre établissements de santé.