publicité

Le festival Ono'u a ouvert ses portes à Papeete

Le festival Ono'u s'installe doucement dans nos murs à Papeete. Depuis dimanche matin les premiers artistes sont au travail et le futur musée de Street art connait une animation de ruche. 

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • T.S; P.S
  • Publié le , mis à jour le
Dans une atmosphère rendue irrespirable par la peinture et au son d’une musique enjouée de Stevie Wonder, la première œuvre du futur musée street art de Tahiti est en cours de réalisation. Ailleurs des esquisses, des cargaisons de bombes et des ouvriers qui achèvent de transformer un rez de chaussée abandonné du centre Vaima en un lieu d’exception. Le tout sans le moindre financement public, uniquement sur fonds privés.

A l’extérieur Artur Bordalo, artiste portugais, observe la façade qu’il va habiller cette semaine. Il est invité pour la première fois à Tahiti et travaille à partir de matériel de récupération : 
Interview Artur Bordalo

D’un œil perplexe, Seth observe lui le mur qui lui a été attribué au centre Vaima. En angle, orné d’une vilaine boite à lettres. Ce français a réalisé cette fresque connue de tous à Papeete, devenue un timbre poste en Polynésie :
Il est aussi l'auteur de cette autre installation sur la côte Est, oeuvre moins connue, mais représentative de son style : 
Seth a déjà été invité dans 40 pays. Ils seront une vingtaine de grands artistes à travailler ainsi, sous les yeux du public, offrant à tous les curieux le privilège d’assister à la naissance de petits chef-d’œuvres : 
Interview Seth

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play