publicité

Maison de la culture : 3 millions de Fcfp détournés par un agent [MAJ]

Dans son dernier rapport, la Cour territoriale des comptes (CTC) indique qu'un agent a détourné près de trois millions de Fcfp des caisses de la Maison de la culture. Quelques éléments d'explication... 

  • Polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
La Maison de la Culture devrait revoir sa gestion. C’est une des 8 recommandations faites par la Cour territoriale des comptes. Elle dévoile, également dans son rapport, deux détournements de fonds et de biens. Près de 3 Millions de francs ont été détournés en 2014 à la régie des recettes, sans compter l’utilisation frauduleuse du matériel de l’établissement en 2015. Ecoutez les précisions de Lucile Guichet ci-dessous.  

Les précisions de Lucile Guichet

Avec la fusion de Heiva Nui, les activités de la Maison de la Culture ont doublé, puisqu’elle récupère, par exemple, l’organisation du Heiva. Mais les agents, membres de la fonction publique territoriale, ont des horaires fixes sur le papier. « Inadapté avec une activité de spectacle vivant », relève la Chambre, « qui implique une grande flexibilité des horaires de travail et des compétences techniques spécifiques peu représentées dans l’administration. Cette situation génère d’importantes difficultés de recrutement et un sous-effectif chronique. »

En moyenne, c'est selon le rapport 188h heures supplémentaires par an et par agent. Parfois payées, parfois rattrapées par des jours de repos et bien souvent jamais compensées. Pour assainir cette situation, il faudrait mettre en congé 23 agents (soit un quart de l’effectif) pendant une année entière. Bref, un flou juridique dans la gestion de ces heures qui engendre des tensions.

Lors de cette fusion avec Heiva Nui, le matériel technique par exemple a bien été transféré à la Maison de la Culture, mais sans aucun inventaire. Résultat : 600 millions de Fcfp au total de matériel a « disparu » depuis 2004.

La CTC relève également que le Grand Théâtre est sous le coup d’un avis défavorable de la Commission de sécurité depuis avril 2015, pour des raisons de sécurité incendie. Depuis 2017, la Maison de la Culture fait appel à un prestataire pour tenter d’y remédier, mais l’avis défavorable n’est pas levé pour autant et le Grand Théâtre n’a jamais cessé de fonctionner.

Tout cela, c’est en majorité avec de l’argent public, puisque la Maison de la Culture perçoit 417 millions de Fcfp de subventions du Pays. Et génère 140 millions de Fcp recettes propres, notamment avec la billetterie ou les différents ateliers.

La Chambre note tout de même que, depuis 2016 et le renforcement de l’équipe de direction : des outils de gestion adéquats et la formalisation des procédures de travail ont été initiés. Ils doivent « impérativement être poursuivis sur le long terme ».

Le projet de centre culturel de la Polynésie ne doit pas être un frein à ces remises en question. Car si un pôle médiathèque est prévu à Vaiami pour 2021, il n’y a encore aucun calendrier pour le pôle spectacle vivant. Quoiqu’il en soit, ce projet prévoit la démolition du Petit et du Grand Théâtre.

La CTC émet 8 recommandations, parmi lesquelles : clarifier les modalités d’indemnisation des heures supplémentaires dans le respect du droit, établir un organigramme fonctionnel et rédiger un nouveau règlement intérieur, ou encore soumettre à la validation du conseil d’administration un plan pluriannuel d’investissement.
 
Maison de la culture : 3 millions de Fcfp détournés par un agent
Maison de la culture : 3 millions de Fcfp détournés par un agent

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play