publicité

Mobilisation importante pour la Journée de la lèpre

En 2017, cinq nouveaux cas de lèpre ont été détectés en Polynésie française. La bactérie continue de se propager avec une cinquantaine de personnes suivies médicalement. En cette journée mondiale, la mobilisation pour aider la recherche et les malades a été importante.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • polynesie1ere.fr, Mario Leroi, Christian Deso
  • Publié le , mis à jour le
Dimanche 28 janvier s'est déroulée la Journée mondiale de la lèpre. Malgré les programmes de lutte, la maladie n'a pas été éradiquée en Polynésie française.

Au fenua, la lèpre touche encore 3,3 personnes pour 100 000. Une dizaine de personnes en sont encore atteintes aujourd'hui en Polynésie. Quatre d'entre elles vivent toujours à la léproserie d'Orofara, à Mahina. La lèpre, qui est due à une bactérie, est souvent contagieuse en milieu familial.

Cette année, l'Ordre de Malte s'est une nouvelle fois mobilisé pour venir en aide aux malades en organisant des collectes dans les hypermarchés de Tahiti mais aussi à la sortie de la messe à la cathédrale de Papeete. L'année dernière, l'Ordre de Malte avait réussi à collecter 1,5 millions cfp.

Rencontre avec Florent Roy, délégué de l'Ordre de Malte, et Agnès Parker résidente d'Orofara :

La Journée mondiale de la Lèpre


Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play