publicité

Une montagne de colis en retard triés pour les fêtes

Noël n’est pas encore terminé pour le centre de tri de la Poste. Avec les grèves d'Air France, entre les retards de courrier au départ et le volume d’envois pendant les fêtes, ce sont plus d’une dizaine de containers d’avions que le service de tri doit gérer cette semaine.

© Heidi Yieng Kow
© Heidi Yieng Kow
  • polynesie1ere.fr, Heidi Yieng Kow
  • Publié le , mis à jour le

Pour ceux dont les paquets viennent d’arriver, il faudra attendre la semaine prochaine au plus tard pour recevoir leur avis de réception dans les boites aux lettres de Tahiti et de Moorea et jusqu’à la fin du mois de janvier pour les îles les plus éloignées.

La raison de ce retard s'explique notamment par la grève d'Air France. 6 000 colis sont par ailleurs toujours en attente.

En attendant, une montagne de colis est arrivée ce jeudi, les agents auront quelques jours pour les répartir. Un travail monstre dans la continuité des lutins du père Noël.  Un travail souvent physique, comme l'explique Moana Pihatarioe, responsable du centre de traitement du courrier à Papeete.
 

Une montagne de colis en retard triés pour les fêtes
Une montagne de colis en retard triés pour les fêtes
Moana Pihatarioe


Chaque mois, l'OPT reçoit entre 20 000 et 25 000 envois. Mais là, ils ont affaire à un flux exceptionnel. Il faudra aux agents au moins trois jours pour absorber tout ce travail, selon Teihotu Arles, responsable des centre de tri de l'OPT.

Teihotu Arles


Comment se passe le tri des colis ?


Dès réception, un premier tri se fait selon l’état des paquets. Puis, c’est le tri vers les archipels, une étape qui se déroule dans un hangar à Motu Uta. Ici une vingtaine de personnes ne travaillent que sur le tri des colis. De la simple lettre aux colis de plus de 20 kg, tout transite par ici.

© Heidi Yieng Kow
© Heidi Yieng Kow

25 000 colis sont gérés par mois en temps normal, un nombre qui atteint 35 000 durant les mois de novembre, décembre et janvier.

Dès réception les colis sont scannés puis répartis par zone : Papeete, les autres communes de Tahiti et les îles des archipels. Les agents des douanes veillent aussi sur les valeurs des paquets ainsi que sur leur contenu. Ils peuvent à tout moment décider d’ouvrir un paquet pour vérification et selon les cas les mettre de côté pour taxation ou pour une étude plus approfondie .

Dans la "cabine des îles", une salle est spécifiquement aménagée pour les îles éloignées. On y retrouve les colis à destination de Rapa, Nuku Hiva ou encore Fangatau,  qui partiront par goélettes. Chaque année, 23 millions d’objets transitent par le centre de tri de l’OPT.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play