publicité

Le nettoyage du Pacifique se concrétise

Dimanche 9 septembre 2018, un énorme bateau, le Maersk Launcher a quitté San Francisco en tirant un équipement de 600 mètres de long destiné à nettoyer le Pacifique. L’ingénieur martiniquais Bruno Sainte-Rose participe depuis le début à ce projet lancé par le Hollandais Boyan Slat.

© DR Bruno Saint-Rose
© DR Bruno Saint-Rose
  • Polynésie la 1ère, la1ère.fr / Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
Nettoyer le Pacifique nord de ses déchets plastiques. Ce rêve un peu fou auquel participe un ingénieur martiniquais est en train de se concrétiser. Un prototype est en cours d’installation au large de San Francisco.

Bruno Sainte-Rose, ingénieur à The Ocean Cleanup, une start-up hollandaise, explique que "le système fonctionne grâce à de gros cylindres de plastique en-dessous desquels il y a une jupe. Les cylindres permettent la flottaison et la jupe permet de récolter le plastique sur les trois premiers mètres de la surface de l’eau. L’idée, c’est que le système va plus vite que le plastique grâce aux vents et aux vagues. Grâce à cette vitesse relative, on espère récolter une tonne de plastique par semaine, donc à peu près cinquante tonnes de plastique par an avec ce premier système."
 

"Objectif final : collecter la moitié des déchets plastiques du grand vortex du Pacifique nord en 5 ans."


Et même si l’aventure n’a jamais été tentée, Bruno Sainte-Rose est optimiste :
 

"On apprend en faisant."

© JOSH EDELSON / AFP
© JOSH EDELSON / AFP

 

Sur le même thème

Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play