publicité

Non, la sexualité ne sera pas enseignée en maternelle

Après avoir touché la métropole, de fausses informations circulent sur la toile en Polynésie sur des prétendus nouveaux cours d’éducation sexuelle à la maternelle. Une véritable intox, puisque non, ces cours ne seront pas dispensés dans les écoles. 

 

© France info
© France info
  • Aiata Tarahu, Marie-Christine Depaepe
  • Publié le
Ces fausses informations circulent depuis la rentrée scolaire : des cours d'éducations sexuelles seraient dispensés dès la maternelle. 
Pointés du doigt : la secrétaire d’Etat à l’égalité hommes-femmes, Marlène Schiappa et sa loi pour le renforcement de la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. En réalité, il s’agit de folles rumeurs. De l’intox sur toute la ligne.

Des intox colportées par des sites ultraconservateurs

Non, les professeurs de maternelle, en Polynésie comme en métropole ne vont pas enseigner la masturbation ou autre pratique sexuelle, à leurs petits élèves. Ces sont des intox colportées par des sites ultraconservateurs.

La première fake news est qu'aucune mesure concernant les cours d'éducation sexuelle n'est prévue dans la loi Schiappa. En effet, la secrétaire d’Etat n’a fait que demander l’application d’une loi déjà votée en 2001. Cette dernière prévoit de renforcer l'éducation sexuelle pour les élèves de 6 à 18 ans, à raison de trois séances par semaine.
N’y sont abordées que les questions du respect du corps humain, de la tolérance, des différences, des émotions et la lutte contre le sexisme. Avec en plus pour les plus grands, la contraception et la lutte contre les infections sexuellement transmissibles. Marlène Schiappa rajoute simplement à cette liste, la notion de consentement.

La deuxième fausse information : contrairement à ce qui est dit, la Polynésie n’est en rien concernée par cette mesure. Pour rappel, les programmes scolaires du primaire sont de la seule compétence du pays. Plus encore, il n’y a pas et il n’y a jamais eu au fenua, d’éducation sexuelle à l’école exception faite pour les 4èmes du collège en cours de sciences, de vie et de terre (SVT). 
Guy Gooding, membre de la fédération des associations de parents d'élèves de l’enseignement public confirme. 

"Il n'y a aucune formation à la sexualité dans le cursus scolaire qui existe actuellement"


Comme un air de déjà vu...

En 2014, la ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, défendait les "ABCD de l'égalité". Un programme censé déconstruire les stéréotypes filles-garçons. Un projet abandonné après des mois de rumeurs infondées et de polémiques lancées par l'extrême droite, et les opposants au mariage homosexuel

La question mérite d'être posée en Polynésie 

La question de l’éducation sexuelle devrait cependant faire l’objet d’un vrai débat en Polynésie. Les violences sexuelles et intrafamiliales battent des records. De même, les maladies et les infections sexuellement transmissibles explosent aussi en Polynésie. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play