publicité

Toilettage du statut : les avis de Maina Sage et Moetai Brotherson diffèrent

L’Assemblée Nationale (après le Sénat hier) a adopté  jeudi 23 mai une réforme du statut d'autonomie de la Polynésie...

  • Polynésie la 1ère, DC,
  • Publié le , mis à jour le
Une des mesures phares de cette réforme, c'est que la France reconnaît que la collectivité ultramarine a été "mise à contribution" par la France dans "la construction de la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense nationale", reconnaissant ainsi que cette contribution n'était pas volontaire...mais pour Moetai Brotherson le compte n’y est pas, le député polynésien a redit son opposition à ce toilettage du statut, à l’Assemblée Nationale. 

Un extrait du discours de Moetai Brotherson

Pour la députée Maina Sage, qui répondait aux objections de Moetai Brotherson, c’est un début...aux Polynésiens maintenant de s’emparer du texte...

Un extrait du discours de Maina Sage


Dans un communiqué, le gouvernement a fait savoir sa satisfaction. 

Le communiqué :

Le gouvernement accueille avec satisfaction l’adoption par le Parlement des deux projets de loi portant statut de la Polynésie française. Ce vote quasi unanime par les deux chambres est la traduction d’un long travail d’échanges, de dialogue entre les autorités de notre Pays, nos parlementaires et l’Etat,
dans la continuité des gouvernements qui se sont succédé à Paris depuis l’ouverture des travaux. Travaux auxquels il faut également associer l’Assemblée de la Polynésie et le Syndicat pour la promotion des communes qui ont chacun contribué à enrichir le texte.

Le gouvernement remercie bien sûr les parlementaires du Tapura Huiraatira pour leur pleine et entière implication dans ce processus législatif, leur force de conviction pour surmonter les clivages politiques au Parlement. Il remercie vivement les deux rapporteurs, Mathieu Darnaud, pour le Sénat, et Guillaume Vuilletet, pour l’Assemblée nationale, qui ont parfaitement appréhendé les enjeux de la
modification de la loi au bénéfice d’une modernisation de notre statut et compris les attentes de la Polynésie française.

Nos remerciements vont enfin au gouvernement d’Edouard Philippe, notamment à la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, ainsi qu’au Haut-commissaire de la République en Polynésie française, qui ont toujours fait preuve d’une grande qualité d’écoute et d’ouverture.
 
Toilettage du statut, les avis de Moetai Brotherson et de Maina Sage divergent
Toilettage du statut, les avis de Moetai Brotherson et de Maina Sage divergent

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play