publicité

« On n’a pas tiré les conséquences de la réhabilitation de Pouvana'a » regrette Jean-Marc Régnault

Dans une lettre ouverte, l’historien Jean-Marc Régnault demande à « clore l’affaire Pouvana’a par deux mesures simples » : la modification des plaques posées au pied de la stèle de Pouvana’a, place Tarahoi, et la mise à jour des manuels scolaires.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le
Il faut tirer les conséquences de la réhabilitation de Pouvana’a a Oopa, demande l’historien Jean-Marc Régnault dans une lettre ouverte. C’est le 25 octobre dernier, à Paris, que la cour de révision des condamnations pénales a décidé d'annuler la condamnation de Pouvana’a et par voie de conséquence de réhabiliter le Metua, 59 ans après son procès.

Quelques semaines plus tard, l’affaire n’est pas close, estime l’historien. Pour cela, il faudrait « que l’innocence de Pouvana’a soit enseignée » aux élèves du fenua et que les plaques situées au pied de la stèle de Pouvana’a, qui se dresse devant l’assemblée de la Polynésie, fassent l’objet d’une réécriture. « Il importe de mentionner qu’il a été condamné à tort. C’est important pour les visiteurs et encore plus pour la jeunesse de ce pays », souligne Jean-Marc Régnault au micro de Marie-Christine Depaepe :

« Si l’assemblée s’en saisit, on trouvera une solution. »

 

 

Sur le même thème

  • justice

    Crash d'Air Moorea : des peines allant jusqu’à 3 ans de prison

    Le délibéré a été rendu ce mardi matin dans le procès du crash d'Air Moorea. Des peines allant jusqu'à 3 ans de prison ont été prononcées. Pour le tribunal, la seule cause de l'accident est la rupture du câble de gouverne. Les prévenus condamnés ont fait appel juste après l'annonce de la décision.
     

  • justice

    Crash d'Air Moorea : le délibéré tant attendu sera rendu mardi

    L'attente est bientôt terminée dans l'affaire du crash d'Air Moorea. C'est mardi que sera rendu le délibéré dans ce procès labellisé « sensible » par la Chancellerie. En octobre dernier, 7 prévenus et la compagnie Air Moorea en tant que personne morale ont comparu devant le tribunal correctionnel.
     

  • justice

    Une nouvelle année judiciaire a débuté

    Ce vendredi 18 janvier, la cour d’appel et le tribunal de première instance de Papeete ont tenu leurs audiences solennelles de rentrée. L’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée avec deux sujets émergents : l'intensification du trafic d'ice et le bon fonctionnement du tribunal foncier.
     

Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play