publicité

Pourquoi A Ti’a i Mua ne participe pas à la grève du 15 février 2018 ?

C’est l’intitulé du communiqué que la confédération syndicale a envoyé le jour ou l’intersyndicale, composée du CSTP-FO, CSIP, O oe to oe rima, Otahi et Cosac, rencontre le président du pays Edouard Fritch.

© CGT
© CGT
  • IR, Polynésie.1
  • Publié le , mis à jour le
Trois volets dans le communiqué d’A Ti’a i Mua :

D’abord, la confédération met le doigt sur l’augmentation des cotisations depuis 2008 de plus de 50%. Dont plus de dix milliards de cotisations supplémentaires en retraite tranche A. Ce seraient plus de 38 milliards de cotisation supplémentaires versées de 2008 à 2017.

Ensuite, le déficit annuel des retraites a atteint en 2017 les 3 milliards. Entre 200 et 2017, le déficit cumulé est de  plus de 33 milliards.

Le syndicat note aussi l’augmentation de plus de 12 000 personnes, du nombre des pensionnés malgré le décès de 8000 retraités. Les pensions versées en 2017 ont augmenté de plus de 17 milliards de francs.

A Ti’a i Mua estime donc qu’il faut réformer pour sauvegarder le système des retraites.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play