publicité

Le premier logement social privé défiscalisé va sortir de terre

Le Haut-Commissaire de la République René Bidal et le ministre du logement, Jean-Christophe Bouissou, ont procédé à la pose de la première pierre de la résidence « Terua » à Arue, première résidence qui sera bâtie par l’opérateur privé de logement social, « Puna Ora ».

© Présidence de la Polynésie française
© Présidence de la Polynésie française
  • DC avec communiqué présidence de la Polynésie française
  • Publié le , mis à jour le
Pour la première fois en Polynésie française, un opérateur de logement social privé, « Puna Ora », obtient la défiscalisation de l’Etat au titre de la Loi pour le développement en Outre-mer (LODEOM), qui sera accompagnée d’une subvention du Pays pour la construction de logements sociaux à loyers modérés.

Le haut commissaire, le maire d'Arue et le ministre du logement posent la première pierre © Présidence de la Polynésie française
© Présidence de la Polynésie française Le haut commissaire, le maire d'Arue et le ministre du logement posent la première pierre

Cette première est la marque d’une confiance renouvelée en matière de logement social.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la mise en place du « Plan 3000 logements » adopté en septembre 2017 et dont l’objectif est d’atteindre une offre de 1 000 logements sociaux ou intermédiaires par an. Ce projet favorise ainsi l’accession à la propriété des ménages modestes et intermédiaires et une véritable dynamique autour de la politique publique de l’habitat.

Dans un premier temps, les logements seront proposés à la location pendant 5 ans à des ménages qui remplissent les conditions d'éligibilité fixées par le Pays. À l'issue de la phase locative, le locataire pourra opter pour l'achat de son logement à un prix qui prendra en compte une partie des loyers versés.

Le bénéfice cumulé de l'intervention de l'Etat et du Pays permettra ainsi de réduire de près de moitié le coût d'acquisition de ces logements intermédiaires.

Le coût global de cette opération s’élève à 1,6 milliard cfp, financé à hauteur de 310 millions cfp par le Pays (subventions) et de 330 millions cfp par l’Etat (LODEOM).

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play