publicité

sport

rss

Retour sur une année sportive

En ce dernier jour de l’année, c’est le moment de jeter un dernier regard sur l’actualité qui s’est écoulée tout au long de 2017. Ce dimanche, Polynésie 1ère vous fait revivre les  moments forts du sport en 2017.

Hawaiki nui va'a © vaanews
© vaanews Hawaiki nui va'a
  • polynesie1ere.fr, Aiata Tarahu
  • Publié le
L'année est marquée par le règlement de compte entre Tauhiti Nena et le gouvernement. Un conflit qui avait débuté avec Nicole Sanquer, alors ministre des Sports, et la bataille juridique sur les délégations de service publique des fédérations de boxe et de rugby. Il s'est poursuivi avec Edouard Fritch, lorsqu'il a pris à sa charge le ministère des Sports.

L'annulation du COPF, le boycott des mini-jeux du Vanuatu par le gouvernement où les boxeurs de Tauhiti Nena sont revenus avec deux médailles d'or et une d'argent, les évènements qui ont précédé ces mini-jeux se soldent par la suspension de la Polynésie aux jeux du Pacifique. Aujourd'hui, Louis Provost, nouveau président du COPF, a la charge de rétablir cette situation tendue.


Va'a, discipline phare


Comme chaque année, le va'a a toute sa place dans le calendrier sportif. L'année a commencé avec la 27ième édition de la Polynésie 1ère Va'a. Une compétition qui a rencontré un fort succès. Près de 80 pirogues se sont alignées sur la ligne de départ  à Punaauia. Shell Va'a remporte haut la main le parcours de 46 km. En marge de cette course, s'est également déroulée la première étape du championnat de sports traditionnels.

Autre évènement important : les championnats du monde de va'a, à Pirae. Tahiti reprend sa place de leader mondial de la discipline. Nos rameurs remportent 13 médailles dont 10 en or. Puis, en novembre, la manifestation incontournable du va'a : la Hawaiki Nui. Pour la cinquième fois de son histoire, EDT Va'a remporte la course pour la quatrième fois consécutive.

Du combat et des jeux inter-îles


Une première au fenua : une compétition de rugby à 7. L'édition a été spectaculaire. Ce sont les Français qui en sortent grand vainqueur. Nos aito de Faa'a, eux, terminent à la quatrième place.

Toujours en combat, mais sur le ring. Nos athlètes locaux continuent de se perfectionner dans cette discipline en vogue. Flore Hani devient la première femme de toute la France à signer un contrat avec la troisième organisation de MMA au monde, Invicta. La championne disputera donc en 2018 des combats diffusés en paper view, c'est à dire payé par nombre de vues.

Enfin, ce sont les Tuamotu qui clôturent cette année sportive. Makemo a eu l'honneur d'accueillir les jeux inter-îles après onze années d'interruption. 800 athlètes se sont illustrés toutes disciplines confondues.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play