publicité

Sidaction : une situation préoccupante en Polynésie

Ce vendredi 23 mars et ce jusqu'à dimanche 25 mars, se déroule le Sidaction, une campagne d'appel aux dons pour faire reculer le sida. En France, 6000 personnes ont découvert leur séropositivité en 2016. En Polynésie, 8 nouveaux cas ont été recensés en 2017.

  • Polynésie la 1ère, Heipua Teuira-Van Bastolaer
  • Publié le , mis à jour le
Sans dépistage précoce le Sida est une maladie mortelle. En Polynésie française, depuis 1985, 85 personnes en sont mortes. Les comportements sexuels à risques ont favorisé la propagation des infections sexuellement transmissibles. La gravité de la maladie semble être passée à la trappe au fenua. Depuis que l'association "Agir contre le sida" a jeté l'éponge en 2014, on constate une participation très discrète du pays au Sidaction.

Ce n'est pourtant pas le cas dans le reste de l'Outre-mer. A la Réunion, par exemple, on se mobilise avec un appel aux dons dans plusieurs magasins. En Polynésie française, la mobilisation est nulle pourtant le fenua n'est pas épargné. 136 patients ont été suivis de 2016 à 2017, 8 nouveaux cas ont été recensés en 2015, autant en 2017.

Reportage


L'association Sidaction a publié mercredi un sondage selon lequel 21% des 15-24 ans pensent à tort que le virus peut se transmettre en embrassant un séropositif, soit 6% de plus qu'en 2015. "Nous sommes un peu inquiets de cette méconnaissance des jeunes envers l'infection au VIH", a déclaré à l'AFP, Françoise Barré-Sinoussi. Nommée en novembre président de Sidaction succédant ainsi à l'homme d'affaires et mécène Pierre Bergé, Françoise Barré-Sinoussi a obtenu le prix Nobel de médecine en 2008 avec Luc Montagnier pour la découverte du virus du sida en 1983.

Co-fondée en 1994 par Pierre Bergé, décédé le 8 septembre dernier, et Line Renaud, qui est toujours vice-présidente, l'association finance des programmes de recherche et de prévention. L'an dernier, le Sidaction s'était achevé sur un total de 4,07 millions d'euros de promesses de dons. "Une éventuelle baisse des dons, qu'on a déjà constatée au cours de ces dernières années, nous inquiète. C'est le cas pour le milieu associatif de façon globale et c'est extrêmement préoccupant", s'inquiète Françoise Barré-Sinoussi.

 

Pratique

Les dons peuvent être faits par téléphone (110, jusqu'au 14 avril), en ligne (www.sidaction.org), par SMS en envoyant le mot DON au 92 110 (petits dons) ou par courrier à Sidaction, 228 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play