publicité

Territoriales : l'analyse des résultats

Le Tapura transforme l'essai du premier tour en remportant, dimanche 6 mai, haut la main les Territoriales à l’issue du second tour. La liste conduite par le président Edouard Fritch finit loin devant. Analyse

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère, David Couanon, Aiata Tarahu, Nicolas Suire, Titaua Doom
  • Publié le
Les Polynésiens voient la vie en rouge. Les électeurs sont à 77% autonomistes. C’est l’un des enseignements  majeurs de ce scrutin. La déferlante Tapura Huiraatira, qui se présentait pour la première fois aux territoriales, s’est confirmée lors de ce second tour avec 6 points de plus par rapport au premier tour. 49,18% des électeurs, soit 66 725 électeurs, ont donc fait confiance à la liste menée par l’actuel et futur président. 

Dans  son discours, Edouard Fritch a déclaré vouloir se mettre rapidement au travail. Au  calendrier : l’élection du président de la Polynesie francaise le 18 mai puis le 23 mai ce sera la présentation d’un nouveau gouvernement. Edouard Fritch, président du Tapura Huiraatira qui deviendra donc le 15ème président de la Polynesie francaise,    s’adressait triomphal à la foule en ces termes, dimanche soir. 

Interview


Le fils a tué le père sur le plan politique par la victoire écrasante de Fritch sur Flosse. Le Tahoeraa affaibli après le divorce avec Fritch a eu du mal à convaincre. Le parti de Gaston Flosse s’est octroyé à peine 852 voix de plus par rapport au premier tour avec un score de 27,72%. C’est une déception pour le Tahoeraa historique qui pensait faire un retour triomphal depuis la rupture avec Edouard Fritch. "Nous avons été battu par la tricheries, les magouilles. Nous avions l'Etat contre nous", a confié, remonté, Gaston Flosse. 

Interview


Les indépendantistes, eux, en rajeunissant ses cadres, ont cartonné sur les réseaux sociaux. Mais ce coup de jeunesse a effrité la base électorale du Tavini en proie à des dissensions internes opposant l’ancienne génération aux jeunes bleus. Le Tavini finit dernier en faisant néanmoins un meilleur score qu’au premier tour avec plus de 5500 voix et 23,11% des suffrages. Malgré cette avance, le parti indépendantiste sera  moins représenté que le Tahoeraa à l’assemblée de la Polynésie. Le président du Tavini, Oscar Temaru regrette le choix de la population. 

Interview



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play