publicité

Trafic d'ice : "une vraie petite entreprise"

"Une vraie petite entreprise" ; c’est ainsi que le président du tribunal correctionnel à qualifié cette affaire.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Polynésie 1ere,
  • Publié le , mis à jour le
L’histoire remonte à 2014. Chacun avait son rôle : il y avait l’importateur, le grossiste et ses revendeurs. Le principal intéressé, un chef d’entreprise de Moorea, se rendait à Hawaii régulièrement pour s'approvisionner en ice. Il achetait la met amphétamine avec un contact surfeur, puis la ramenait dans ses bagages de soute dissimulés dans des paquets de café.

110 grammes d’ice auraient ainsi été écoulés courant 2014 pour un butin total de 6,5 millions de francs pacifiques. Le juge a prononcé pour cet entrepreneur une peine de 4 ans d’emprisonnement ferme. Le neveu de l’entrepreneur, qui dealait aussi du cannabis, et 3 autres personnes ont également écopé de prison ferme. Quant à sa compagne, elle fait l’objet d’une autre procédure.

Parmi les autres affaires jugées au tribunal correctionnel. Un voleur et ses receleurs écopent de deux ans de prison ferme. Le jeune SDF avait, en janvier dernier, lors d’un cambriolage, dérobé l’arme d’un gendarme, à son domicile et avait ensuite tenté de la vendre. Un nouvel épisode également dans la série kikilove : Une confrontation générale a eu lieu ce matin au tribunal. Dans le bureau du juge d’instruction, entre les 9 mis en cause, mis en examen et écroués. 

Au volet criminel cette fois-ci, le premier procès de la quatrième session d’assises de l’année a débuté aujourd'hui. Il s’agit d’une sordide affaire de viol et d’agressions sexuelles par ascendant et de viols sur mineures de 15 ans. L’affaire est jugée toute la semaine à huis clos partiel, en présence des seules familles. Deux autres affaires de viols seront jugées jusqu’au 8 décembre.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play