publicité

Un nouveau décret d'application pour la loi Morin

Il a été présenté à Paris par Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé lors d'une réunion de la commission consultative de suivi des essais nucléaires (CCSCEN). Le but : assouplir les conditions d'indemnisations pour les victimes des essais nucléaires.

Essai nucléaire à Moruroa
Essai nucléaire à Moruroa
  • S.M ; M.D ; Polynésie 1ère
  • Publié le , mis à jour le
La ministre veut clarifier la notion de "risque négligeable". Le seuil de probabilité d'un lien entre les essais et une maladie radio induite va passer d'1% à 0,3%. Les demandeurs pourront également être auditionnés par visioconférence depuis Tahiti.

Surtout, les personnes dont le dossier a été refusé une première fois pourront faire une nouvelle demande d'indemnisation. L’objectif de l’Etat est d’améliorer le dispositif d’indemnisation. Trop peu de victimes en bénéficient. Ainsi depuis 2010, 1073 demandes ont été déposées. Elles ont fait l’objet de 961 décisions mais seules 28 ont été positives tandis que 933 demandeurs se voyaient opposer un refus.On attend la réaction des associations anti nucléaire qui étaient présentes à Paris, tout comme Edouard Fritch d'ailleurs. Serge Massau, correspondant pour Polynésie 1ère : 

plateau décret loi Morin Serge Massau

 

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play