Préavis de grève à Air Tahiti sur la ligne Papeete-Moruroa, jugée "dangereuse"

social tahiti
muru1
©D.R.
Les conditions de liaison aérienne avec Moruroa sont contestées par le syndicat des Personnels Navigants Commerciaux (PNC) d’Air Tahiti. Le SPENTA a déposé un préavis de grève qui sera effectif le 13 octobre prochain si aucun accord n’est trouvé.

La grève aurait lieu seulement le mardi, jour durant lequel les vols sur l’atoll du Grand Secret sont programmés, et cela depuis le mois de juin. Les personnels d’Air Tahiti craignent que les marchandises qu’ils transportent ne soient radioactives.
Préavis de grève sur la ligne PPT Moruroa jugée dangereuse - Hélène Harte / Patrick Tsing Tsing

Titaina Viriamu, secrétaire général du SPENTA, précise que. "comme point de revendication, on reste sur la demande du volontariat. Ensuite il faut que le transport des matières (gravats, carottage, soupe de corail) soit mis sur le CASA, donc un vol militaire, plutôt que sur nos avions ! Car nous on transporte des passagers, on donne des plateaux repas aux agents volontaires du sol qui font ces rotations"
muru3
©P.1ère

Vers l'application d'une "procédure spéciale" ?

Y-a-t-il eu une avancée depuis le dépôt du préavis de grève ? Sur cette question, Titaina Viriamu répond qu'"on a su qu'une procédure a été mise en place pour ces transports de gravats, mais on en pas connaissance dans le détail. Ils ont fait ça vendredi, après notre dépôt de préavis".
muru2
Photo d'archive des gravats restant à évacuer, avant la déconstruction des bâtiments déjà opérée ©D.R.
Pour la direction d'Air Tahiti, qui a remporté un appel d'offres dans le cadre de ce transport de marchandises, "c'est une bouffée d'oxygène dans un contexte économique difficile" qui rapporte 200 Millions de FCP/an sur 3 ans. Le PDG, Joël Allain, affirme également qu'il "n'y a aucun risque pour les PNC voyageant sur ce vol, le directeur de l'IRSN (Institut de Recherche et de Sureté Nucléaire) a même été sollicité il y a quelques semaines. Il a rassuré les salariés".

Aucune rencontre n’a eu lieu entre la direction et le syndicat, qui représente 85% du personnel navigant, depuis le dépôt jeudi, du préavis de grève. La première rencontre est prévue demain.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live