polynésie
info locale

Prison ferme pour outrage et agression de gendarmes

faits divers tahiti
gendarmes
©D.R.
Sept individus ont été interpellés hier à Papara après avoir agressé des gendarmes. Trois d’entre eux ont été condamnés à de la prison ferme. 
Dans la nuit du 17 au 18 janvier 2014 à minuit sur la commune de Papapra, quartier Lucky, une patrouille intervient pour des nuisances sonores. Arrivés sur les lieux, les gendarmes sont invectivés par un individu en état d'ébriété. Alors qu'ils le maîtrisent, l'intéressé se rebelle et outrage les militaires. 5 à 6 jeunes viennent en renfort en jetant des cailloux sur les gendarmes et leur véhicule. La première patrouille est renforcée par une seconde qui est également prise à partie. Le chef de patrouille, à la tête de 6 militaires, opère un repli et rend compte au commandant de compagnie. Trois militaires sont blessés par des jets de projectiles et deux véhicules gendarmerie sont dégradés (vitres cassées).
 

Comparution immédiate 

Deux jeunes alcoolisés, dont l'un est formellement identifié par le chef de patrouille, sont alors interpellés. Le matériel de sonorisation est saisi. Au total sept individus sont interpellés et entendus sous le régime de la garde à vue. Le dimanche 19 janvier 2014, à l'issue de leur garde à vue, trois auteurs âgés de 18, 22 et 23 ans sont présentés devant le procureur de la République puis devant le juge des libertés et des peines qui décide de les placer en détention provisoire dans l'attente de leur comparution. Un quatrième âgé de 33 ans fait l'objet d'une convocation en justice pour le 25 avril 2014. Les trois derniers âgés de 15, 17 et 28 ans sont mis hors de cause. Hier, jugés en comparution immédiate, deux des trois mis en cause sont condamnés à 5 mois de prison ferme et l'auteur principal est quant à lui condamné à 8 mois de prison ferme et à l'obligation de rembourser les frais inhérents aux réparations des véhicules détruits. Les condamnés sont reconduits à Nuutania.
Publicité