Clap de fin pour la Taapuna master 2020

surf punaauia
Mihimana Braye
©Ariihoe Tefaafana/Polynésie 1ère
Mihimana Braye vainqueur de la 26è édition. Il a décroché le titre de champion de la compétition en catégorie surf.

L'ultime compétition de surf de l'année à huis clos 


Affamé de compétition le surfeur trois fois victorieux sur Taapuna, Mihimana Braye monte une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium. Le spot avait pourtant bien failli lui couté la vie la dernière fois qu’il était venu se frotter aux vagues de Punaauia. Mihimana Braye qui dit vouloir renouer avec la compétition après 8 mois d’interruption involontaire. Si le Covid le lui permettait, il se rendrait en décembre à Hawaii pour disputer les plus belles vagues aux plus grands noms de la discipline.
 
Tahiri Tehei
©Ariihoe Tefaafana/Polynésie 1ère

En body board, Tahiri Tehei déjoue tous les pronostics en s’adjudant la première place. A 28 ans, il n’avait jamais remporté Taapuna en 10 ans de compétition. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. Cette dernière tentative était la bonne. Il a bénéficié des deux meilleures vagues qu’il a scorées au maximum et décroche une note de 8.5.
 
Villet Wilfred
©Ariihoe Tefaafana/Polynésie 1ère

Wilfred Villet remporte la catégorie knee board. Toutes les conditions étaient réunies pour qu’il réussisse à se hisser au sommet de la compétition et d’en obtenir la première place. Avec steven Pahape, second au classement, il salue l’équipe organisatrice pour la bonne application des mesures sanitaires qui ont permis le succès de la compétition.
 
Vahine Fiero
©Ariihoe Tefaafana/Polynésie 1ère

Enfin chez les filles, Vahine Fierro s’affirme dans la catégorie ondines femmes. Cette année le plateau de compétitrices était d’un bon niveau. Elles étaient donc 4 à l’eau à se défier sur les plus belles vagues de Taapuna. Elles ont offert un beau spectacle.