Remaniement du gouvernement : deux nominations, une ministre non reconduite

assemblée de polynésie française tahiti
assemblée de Polynésie
©Présidence
Ce jeudi 17 septembre, lors de l'ouverture de la session budgétaire de l’Assemblée de la Polynésie française, Edouard Fritch a annoncé le remaniement de son gouvernement et confirmé la nomination de Tearii Alpha en tant que vice-président. 
Ce jeudi matin, le président du Pays a annoncé, lors de l'ouverture de la session budgétaire de l’Assemblée de la Polynésie française, le remaniement de son gouvernement suite à la démission de Teva Rohfritsch qui se présente aux Sénatoriales. Un nouveau gouvernement qui compte un ministre en moins. "J’ai voulu réduire le format du gouvernement afin que l’exécutif de notre Pays participe également à l’effort collectif de réduction des dépenses de fonctionnement. En cette période de crise, il est important que l’exemple vienne également d’en haut. C’est une première motivation qui a guidé ma décision" a déclaré Edouard Fritch lors de son discours. 
 

Interview d'Edouard Fritch


Ainsi, Tearii Alpha devient le nouveau vice-président de la Polynésie française. "C’est un homme qui porte des valeurs de fidélité, de loyauté et de compétence. Il a montré qu’il sait être à l’écoute et être proche de la population, au travers des dernières élections communales de Teva i Uta, pour lesquelles il fut brillamment élu".  Yvonnick Raffin est lui nommé ministre des Finances et de l’Economie. Le directeur de la CPS a donc quitté son poste, mercredi, et annoncé sa nomination au gouvernement via le réseau LinkedIn. "Je l’ai également chargé de la coordination de l’action gouvernementale. Il nous faut rassembler et dynamiser en cohérence toutes nos forces pour réussir le Plan de Relance de notre Pays" a ajouté Edouard Fritch lors de son intervention. 
 

Interview d'Yvonnick Raffin


Jean-Christophe Bouissou garde son ministère du Logement et de l’Aménagement. Idem pour Nicole Bouteau qui reste ministre du Tourisme et Heremoana Maamaatuaiahutapu qui garde le ministère de la Culture et de l’Environnement. Jacques Raynal reste également ministre de la Santé,  Christelle Lehartel ministre de l'Education, et Isabelle Sachet ministre de la Famille, des Affaires sociales et de la condition féminine. René Temeharo, qui avait été pressenti un temps comme vice-président, récupère le ministère des grands travaux. 

La grande perdante de ce remaniement est Tea Frogier. Ministre de la modernisation de l’Administration, en charge de l’énergie et du numérique (MAE), elle n'a pas été reconduite. "Je lui rends un hommage appuyé pour le travail réalisé à mes côtés depuis 6 ans. Elle quitte le gouvernement avec la tête haute. Elle sera appelée à d’autres responsabilités." a déclaré Edouard Fritch, qui a également salué le ralliement Yseult Butscher au groupe Tapura de l’Assemblée. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live