Soutien à l'export : Business France futur partenaire des entreprises locales

économie tahiti
Soutien à l'export : Business France futur partenaire des entreprises locales
©Présidence du Pays
Le ministre de la Relance économique, Jean-Christophe Bouissou, a rencontré à Paris, des responsables de Business France. Les échanges ont porté sur un projet de convention tripartite entre le Pays, la Chambre de commerce et cet établissement spécialisé dans le soutien à l'export des entreprises.
« Un accord, visant à favoriser l’essor international des entreprises polynésiennes, sera signé dans les prochaines semaines », a indiqué Jean-Christophe Bouissou à l’issue de la réunion. « Il sera sensiblement similaire à la convention que le Pays avait établi en 2013 avec Ubifrance. Une actualisation était cependant nécessaire, suite au transfert de la mission de soutien à l’export assurée jusque fin 2013 par la Direction générale des affaires économiques à la CCISM »,a-t-il précisé.

Opérateur public national, Business France a notamment pour mission d’accompagner les entreprises françaises dans leur démarche à l'export, selon leurs besoins et leur profil, depuis le diagnostic export complet jusqu'à l'exécution des projets sur les marchés étrangers. Il s’appuie pour cela sur un réseau de 1400 collaborateurs répartis dans 70 pays et organisés par filières d’activité.

Large gamme de prestations

Dans le cadre du partenariat qui devrait être conclu avant le mois de juin, Business France proposera aux entreprises polynésiennes une gamme de prestations incluant la réalisation de tests sur l’offre, l’organisation de missions de prospection, ou encore, l’intégration au sein des Pavillons France dans les salons professionnels.

L’établissement animera, par ailleurs, des conférences sur les marchés cibles lors des salons-export organisés à Tahiti par la CCISM et effectuera une veille réglementaire pour la chambre consulaire, qui assurera un rôle de relais entre les entreprises locales et l’opérateur public.A moyen terme, de nouveaux services pourraient être intégrés à la convention, compte tenu des missions élargies de Business France, regroupant désormais les activités d’Ubifrance et de l’Afii.

Source Présidence du Pays