Stage de kung fu : les enfants sur les traces de Bruce Lee

sport tahiti
Sur les traces de Bruce Lee avec Erwan Covic
©Polynésie la 1ère
Une vingtaine d’enfants âgés de moins de 12 ans participent cette semaine à un stage de kung fu shaolin à la salle philanthropique de Papeete. Un stage animé par Erwan Covic 29 ans qui était en immersion durant 4 ans avec les fameux moines du temple shaolin.

Sur les traces de Bruce Lee. Manatea, 7 ans, est ici pour apprendre le kung fu. Vêtu de son yu, la tenue shaolin, il pratiquera ici, pendant une semaine, ce qu’il a toujours vu dans les films . C'est peut-être un maître shaolin en devenir. Lui, il n'a qu'une seule idole : "Bruce Lee !", dit-il fièrement. Et pour devenir comme lui, il s'entraîne tous les jours.

Stage de kung fu : les enfants sur les traces de Bruce Lee
©Polynésie la 1ère

 

Pauline, quant à elle, préfère les sauts et frapper. Et quand cela est possible, elle consacre ses vacances scolaires à la pratique de cet art martial : "On est en train de faire le parcours du combattant ! Je préfère faire ça que d'autres sports". 

kung fu shaolin
©Polynésie la 1ère

 

Aujourd’hui, équilibre, accrobatie, coup de pied et coup de poing sont au programme. Des ateliers à la hauteur des attentes de ces apprentis shaolin : "On veut devenir comme maître Shifu !", crient-ils en choeur. A l'état civil, Shifu c'est Erwan Covic. Il est maître shaolin et leur professeur pendant la semaine à venir.

kung fu shaolin
©Polynésie la 1ère

 

Après avoir passé 4 ans au temple shaolin avec les moines de Chine, c’est au fenua qu'Erwan souhaite partager sa passion mais surtout les bienfaits de cette pratique. "Le plus important, c'est que les enfants découvrent la méditation. Qu'ils aient une initiation de méditation, et qu'ils comprennent en fait ce qui se passe à l'intérieur d'eux. Au kung fu, on cherche l'équilibre entre corps et esprit. Avec les arts martiaux, on travaille le corps, et avec la méditation, on travaille l'esprit", explique Erwan, maître shiyangjing

Cette semaine, il va donc la consacrer entièrement à la pratique du kung fu shaolin. La semaine prochaine, place au muay thai.

 

Regardez le reportage de Ariihoe Tefaafana :