Tout savoir sur la leptospirose

santé tahiti
Alerte à la leptospirose
Alerte à la leptospirose ©Dass Caledonie
Les plus exposés sont les agriculteurs, les ouvriers du bâtiment, les pêcheurs, mais également les promeneurs et les baigneurs fréquentant les lieux humides sans oublier les possesseurs de rongeurs domestiques. Les surfers doivent aussi éviter les embouchures de rivières.
Dans le monde, plus de 500.000 personnes sont touchées chaque année dont 400 en France métropolitaine, pays le plus atteint en Europe. Les DOM-TOM sont proportionnellement cent fois plus touchés, en rapportant le nombre de malades au nombre d'habitants.

- Comment attrape-t-on la maladie ?
Les leptospiroses se contractent par contact avec l'eau douce contaminée ou directement avec les urines ou le sang des animaux malades ou porteurs. La bactérie profite d'une lésion cutanée pour pénétrer l'organisme ou franchit les muqueuses. Les rongeurs constituent le réservoir principal. Mais d'autres espèces animales sont également concernées (chien, chat, cheval, bovin, porc). La bactérie se conserve très bien en eau douce. L'homme se contamine le plus souvent en entrant en contact avec une eau contaminée (ou un sol). La bactérie pénètre par la peau en cas de plaie (même minime), par les conjonctives en cas de contact de l'eau avec les yeux, par les voies aériennes si vous inhalez de l'eau contaminée ou encore par voie digestive si vous buvez la tasse.

- Quelles sont les métiers et les activités à risque :
Ceux qui sont exposés à des animaux ou à des eaux contaminées : agriculteurs, vétérinaires, pêcheurs, sapeurs-pompiers. Attention aussi au jardinage.

-Quels sont les surfeurs exposés à la leptospirose ? 
Ceux qui pratiquent le surf ou le bodyboard à l'embouchure de rivières, ceux qui font du SUP, du wakeboard ou du windsurf dans un lac ou un cours d'eau
 Il nef aut jamais surfer avec une plaie. En cas de plaie, il faut la nettoyer et la désinfecter et se protéger avec une combinaison intégrale, des gants, chaussons, lunettes.

- Quels sont les symptômes de la leptospirose ?
La maladie est souvent bénigne chez l'homme mais peut être sévère voire mortelle. L'incubation (le temps entre l'introduction du microbe dans le corps et l'apparition des symptômes) dure entre 2 jours et 3 semaines.Des symptômes pseudo-grippaux apparaissent brutalement : fièvre élevée, céphalées (= maux de tête), myalgies (douleurs musculaires), arthralgies (douleurs articulaires). Une éruption cutanée et une injection des conjonctives apparaissent parfois.Des formes graves avec manifestations hépatiques, rénales, neurologiques, cardiaques, pulmonaires ou hémorragiques peuvent mettre en jeu le pronostic vital. On estime que la mortalité de ces formes graves peut dépasser 10%. Les symptômes ne suffisent pas à établir le diagnostic car ils peuvent être confondus avec une grippe saisonnière ou une dengue par exemple. Des examens de laboratoires réitérés sont parfois nécessaires avant de confirmer la maladie (sérologies MAT, PCR, biopsies etc). Le centre national de référence pour cette maladie est l'Institut Pasteur (Paris).

- Comment diagnostiquer la leptospirose ?
Votre médecin vous prescrira une prise de sang pour réaliser une sérologie à la recherche d'anticorps contre les leptospires, à contrôler sur deux prélèvements à 10 jours d'intervalle.

- Comment éviter la contamination ?
Porter des gants et des bottes ou éviter le contact avec les milieux souillés. Le lavage des mains à l'eau savonneuse après un contact suspect est recommandé. Dans certains cas particuliers, le port de lunettes anti-projection est utile. La désinfection des plaies est de rigueur ainsi que la pose d'un pansement étanche. Les propriétaires de rats, hamsters, gerbille et autres rongeurs sont invités à une hygiène rigoureuse en cas de câlins avec leur compagnon quadrupède.

- Comment soigner la leptospirose ?
La leptospirose se traite par un traitement antibiotique. Les formes graves nécessitent une hospitalisation pour mise en route d'une antibiothérapie intra-veineuse voire une réanimation ou d'une dialyse.

- Une maladie difficile à éradiquer
La maladie est d'autant plus difficile à éradiquer que l'agent responsable résiste plusieurs mois dans le milieu extérieur humide. Par ailleurs, les espèces animales formant le réservoir de leptospires sont nombreuses et les animaux porteurs ne montrent que rarement des signes clinique

- Les chiens sont sensibles à la maladie
Le chien est particulièrement sensible aux leptospiroses. Parmi un florilège d'autres signes, des hémorragies, la défaillance du foie et des reins conduisent souvent au décès de l'animal. Le diagnostic peut nécessiter plusieurs prises de sang et un certain délai avant obtenir les résultats. Dans ce cas, le traitement est entamé sur la base d'une simple suspicion. Il peut nécessiter des soins lourds (dialyse, transfusion, hospitalisation etc). Pendant la maladie mais également s''il en réchappe, l'animal présente un risque potentiel pour les personnes vivant à son contact. Pour toutes ces raisons, il est essentiel de faire vacciner régulièrement les chiens: un vaccin est en effet disponible dans cette espèce, figurant au calendrier vaccinal habituellement mis en place. Le vaccin protège contre les leptospiroses les plus courantes, mais pas contre toutes les variantes: des chiens vaccinés peuvent donc contracter une leptospirose non couverte par la protection vaccinale standard. On pense que la maladie est alors moins grave qu'elle n'aurait été sans vaccination. La protection vaccinale du chien profite également indirectement aux personnes de son entourage.

- Autres espèces sensibles :
 Bovins et petits ruminants, porcs et équidés sont également concernés par les leptospiroses. Les vaccins, lorsqu'ils sont disponibles pour certaines espèces, ne sont malheureusement pas complètement efficaces. Les cas sont vraisemblablement sous-diagnostiqués, en raison des symptômes peu évocateurs et des impératifs économiques des exploitations.