polynésie
info locale

Trois ans ferme pour le marchand d’or peu scrupuleux

justice Tahiti
tribunal papeete
©Polynésie la 1ère
Cette arrestation en octobre 2014 est à l’origine de la loi de Pays sur les conditions du rachat d’or en Polynésie.
Le tribunal correctionnel examinait mardi 13 novembre une banale affaire de cambriolage qui a permis de mettre la main sur un vendeur d’or aux multiples casquettes. Les enquêteurs ont découvrent chez lui 40 kilos de perles sans justification, du travail dissimulé et une histoire d’abus de confiance concernant un collier d’une valeur de 18 millions de francs pacifique.

Les précisions de Miri Tumatariri

Reportage de Miri Tumatariri


Une loi du Pays a d’ailleurs été votée pour encadrer la profession : obligation d’affichage du cours des métaux, rédaction de contrats écrits, délai de rétraction, ou encore, interdiction des paiements en espèce.

Le marchand d’or de Mamao a été condamné à 4 ans de prison, dont 1 an avec sursis, 22 millions cfp d’amende et à l’interdiction d’exercer une activité en lien avec les métaux précieux et de gérer une entreprise.
Publicité