Un diagnostic cancer sur deux n’est pas effectué en Polynésie

santé tahiti
Menace de grève au CHPF
Menace de grève au CHPF ©Polynésie 1ère, Belinda Tumatariri
Sur les quatre médecins spécialisés du territoire, seuls deux sont en activité aujourd'hui. Une menace de grève plane au dessus du centre hospitalier car un poste est vacant depuis deux ans.

Un poste de médecin anatomopathologiste est vacant depuis deux ans au CHT et aucune embauche n’est prévue pour des raisons administratives. En décembre dernier, un cabinet privé d'anatomo-pathologie a fermé, réduisant ainsi l’offre de diagnostic de cancer pour les polynésiens.

Le syndicat des praticiens hospitaliers dénonce cette situation et est même prêt à faire grève pour se faire entendre car selon lui, il n'y aucun dialogue social avec le ministère de tutelle. Marc Levy, le président du syndicat est au micro de Belinda Tumatariri :

Marc Levy

Il semble cependant que les médecins aient été entendus. Mercredi 10 février en conseil des ministres, Patrick Howell, le ministre de la santé a présenté une communication pour le recrutement d'un deuxième médecin au Taaone. Le ministre est au téléphone d'Eric Tama :

Réponse Howell médecin cancer

Menace de grève au CHPF
Menace de grève au CHPF ©Polynésie 1ère, Belinda Tumatariri