polynésie
info locale

Une fouille "technique" frôle l'incident diplomatique

mer tahiti
Une fouille "technique" qui frôle l'incident diplômatique
©Polynésie 1ère
Un problème de communication a manqué d'être à l'origine d'un incident diplomatique entre le Pays et les Etats-Unis, suite à l'entrée dans le port, dimanche, d'un destroyer de l'US Navy. Les Américains ont fouillé la pilotine chargée de guider leur navire.
Tout commence dimanche soir, quand le navire de guerre USS E. Meyer s’apprête à entrer dans la passe de Papeete. Comme pour tous les gros bateaux qui pénètrent dans la rade, c’est un agent du port autonome qui doit monter dans le navire pour le piloter. Tout le monde avait été informé que l’armée américaine allait, au préalable, fouiller les remorqueurs et les pilotines chargés de guider le navire. Tout le monde, SAUF le pilote polynésien chargé de conduire le destroyer flambant neuf.
La suite de cette histoire avec Théodore Taiarui joint par Vito Tapao :

Une fouille "technique" qui frôle l'incident diplômatique



Toujours concernant, ce navire, l'USS E Meyer qui a quitté, aujourd’hui, le port de Papeete, un représentant Paku motu a tenté de monter sur le destroyer pour exiger du capitaine une...redevance. Motif : le bateau étant soi-disant en territoire pakumotu, les Américains devaient donc payer une taxe de séjour. Mal lui en a pris, la DSP l'a interpellé. Il sera convoqué devant la Justice en octobre prochain pour usage de faux documents administratifs.
Publicité