Tourisme en confinement - Comment faire passer la pilule aux étrangers ?

tourisme
Tourisme - comment faire passer la pilule ?
©JPP
Depuis l'annonce d'un confinement dans toutes les îles de la société, le secteur touristique retombe dans le rouge. Les établissements à Tahiti tentent de rendre cette expérience de confinement le moins pénible possible.

Suite aux annonces faites hier, vendredi 20 août par les autorités de l'État et du Pays, les îles de la société sont désormais confinées jusqu'au 6 septembre. Un confinement « allégé » où il est quand même possible de sortir sous certaines conditions.

touristes en confinement

Les commerces non essentiels seront fermés eux aussi. Cependant les structures touristiques pourront maintenir leur activité dans la limite du confinement. Les tourismes sont donc invités à rester dans leurs hôtels. Difficulté supplémentaire pour les touristes nouvellement arrivés, les hôteliers doivent discuter de leur prise en charge de sorte à ce qu'ils puissent poursuivre leurs vacances dans les meilleures conditions possibles.

Le secteur avait repris une activité satisfaisante (jusqu'à 90% de remplissage dans certaines îles comme à Bora Bora), mais aujourd'hui, les plus touchés sont les prestataires d'activités en extérieur qui voient leur carnet de réservations se vider au fur et à mesure des annulations.

À Huahine également, la pension Meherio a par exemple enregistré des annulations. Les locaux notamment ont annulé leur séjour du week-end. 

pension meherio huahine

Ils seraient 9000 touristes actuellement sur le territoire. Dans un communiqué, le syndicat des centres de plongée demandent à ce que les activités touristiques soient reconnues comme des motifs impérieux de déplacement. Il rappelle que le motif impérieux de relance touristique avait déjà été utilisé en avril 2021.

Par ailleurs, une rencontre entre les professionnels de l'hôtellerie, et prestataires doit se tenir à 14h aujourd'hui avec Nicole Bouteau.