polynésie
info locale

29 marins du navire équatorien dépistés positifs au coronavirus

coronavirus marquises
covid marquises évasan pêcheur péruvien
Le pêcheur malade est pris en charge sur le quai de Haahopu. ©Marie CURVAT/POLYNESIE LA 1ere
Ce n’est pas réellement une surprise, quasiment tout l‘équipage du navire équatorien «Charo» arrivé hier à Nuku Hiva est positif à la covid-19. Un des marins en détresse respiratoire avait été évacué sur Le CHPF du Taaone Mercredi 20 Mai. L’équipage reste confiné à bord du navire.

 
Communiqué de la présidence de la Polynésie :
 

Les marins du navire équatorien dépistés positifs au coronavirus


Une opération d’assistance médicale a été organisée, mercredi, par le SAMU et le JRCC et les forces armées, pour porter secours à un bateau équatorien dont l’un des marins présentait un état de santé engageant le pronostic vital, avec suspicion de Covid-19. Le marin dont l’état de santé nécessitait une assistance urgente a été évasané à l’hôpital de Taaone (CHPF), mercredi après-midi. Il a été admis en réanimation et isolé selon les protocoles mis en place pour une suspicion de Covid-19, afin de garantir la sécurité sanitaire des autres patients de l’hôpital.

Tous les membres de l’équipage équatorien ont également été dépistés pour le Covid-19 par les équipes de santé dépêchées sur place. Les prélèvements effectués sur l’ensemble des marins ont pu être traités mercredi, par le laboratoire du CHPF. Sur les 30 dépistages, 29 sont positifs au virus du Covid-19.

 

Aucun contact avec la population locale 


Le bateau est actuellement stationné au large de Nuku Hiva. Les marins ainsi que leur capitaine n’ont pas été en contact avec la population locale. Toutes les précautions ont été prises pour garantir la sécurité sanitaire de l’île et de ses habitants.
 

Le bateau doit rester en dehors des eaux territoriales


Sur instruction du Haut-commissaire, le JRCC a ordonné au capitaine du navire de stationner hors des eaux territoriales polynésiennes, à proximité de l’île de Tahiti, sans pouvoir toucher terre. Conformément aux règlements sanitaires internationaux, le bateau effectuera une période d’isolement, qui correspond au temps nécessaire pour surveiller l’évolution de la maladie au sein de l’équipage. Les autorités sanitaires du Pays et l’Etat sont en contact permanent avec ce dernier pour surveiller l‘état sanitaire à bord du navire.

Le point de situation épidémiologique en Polynésie française (dit carré épidémiologique) sera mis à jour vendredi 22 mai.