Jour férié : les forçats de Noël

noël
fête de Noël au travail
©polynésie la 1ère

En ce jour de fête, tout le monde en profite pour se reposer ou se retrouver en famille ou entre amis. Mais certains se sont rendus au travail, par exemple dans cet hôtel de la côte Ouest où responsable de la sécurité, serveur, artisan ou encore conducteur de taxi étaient à pied d'oeuvre.

Il y a ceux qui profitent, et il y a ceux qui travaillent. Une vingtaine d’agents de cette entreprise de sécurité ont été répartis sur Tahiti.

"Sur l’hôtel du Manava, ça va être essentiellement pour faire respecter les gestes barrières, le port du masque, la distribution du gel hydroalcoolique" explique Emmanuel Leroy, responsable sécurité.

Du côté du bar on s’active, car du monde, il y en a aujourd’hui. Mais les serveurs sont habitués à ce genre d’affluence.

"On essaye toujours de garder une bonne ambiance, comme vous pouvez le voir, bon le masque il cache un peu mais on garde toujours le sourire" confie Roorau Mamatui, serveur

Ici, cette artisane expose les bijoux qu’elle et sa sœur ont confectionné pendant le confinement. "C'est un jour comme les autres. J’expose ici à l’hotel Manava tous les vendredis, samedis, dimanches. Que ça soit un jour férié, je suis là"

Cette conductrice de taxi travaille depuis 6h45. Sa dernière course, elle la fera à 20h30.

« Je le fais parce que, c’est pour faire plaisir aux gens qui ont besoin de se déplacer pour aller quelque part, parce que sinon… Il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas travailler, ils veulent être en famille. Mais moi y a pas de différence, mes petits-enfants ne sont pas là à côté de moi » raconte Emilie Foures, chauffeur de taxi

Férié ou pas, fête ou non, rien ne change pour eux. Tout comme à Polynésie la 1ère, où les équipes se mobilisent toute l’année pour vous informer.

Reportage de Kaline Lienard, Sandro Ly et Marcel Bonno :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live