Primaire Les Républicains : que proposent Valérie Pécresse et Eric Ciotti pour les Outre-mer ?

politique
61a922912b2cd_lr.jpeg
Valérie Pécresse et Eric Ciotti se sont qualifiés pour le second tour du congrès de LR, le 2 décembre 2021. ©JOEL SAGET / AFP
Valérie Pécresse et Eric Ciotti s'affronteront au second tour de la primaire fermée organisée par le parti Les Républicains. Le sujet des Outre-mer aura été l’un des grands absents de cette primaire à droite. Que proposent les deux candidats LR pour les Outre-mer ? Plongée dans leurs programmes.

Eric Ciotti ou de Valérie Pécresse s'affrontent pour l'investiture du parti Les Républicains à l'élection présidentielle française l'an prochain. Le nom du candidat sera connu au terme du second tour de la primaire LR dans la journée de samedi. Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin ont été éliminés dès le premier tour ce jeudi 2 décembre.  

Eric Ciotti veut que "la France reste la France" et entend lutter contre l’immigration massive, l’insécurité, l’islamisme et le terrorisme. Valérie Pécresse promet de rétablir l’ordre et de restaurer la fierté française. Elle rêve d’une "nation qui protège notre mode de vie occidental". Mais que proposent-ils plus spécifiquement pour les territoires d'Outre-mer? 

Les Outre-mer "une part précieuse de la France"

Chez Eric Ciotti, le sujet des Outre-mer n’occupe qu’un tiers de la dernière des 30 pages de son programme présidentielIl y décrit ces territoires comme "une part précieuse de la France dans sa diversité" mais avec des actes de violence plus nombreux que dans l’Hexagone. 

Alors, le député des Alpes-Maritimes - tenant d'une ligne droitière qui a recueilli 25,59 % des voix au premier tour de la primaire - propose d’augmenter les moyens de la police et de la justice et de construire davantage de places de prison en Outre-mer. Il veut aussi construire ou rénover 100 000 logements par an.

"Je ne déboulonnerai pas de statues"

Le terme Outre-mer n’apparait pas une seule fois dans les 24 pages de programme de Valérie Pécresse. Au chapitre Arts et Culture, elle écrit : "Je ne déconstruirai pas notre histoire. Je ne déboulonnerai pas de statues." 

Battue de peu lors du premier tour de la primaire et totalisant 25 % de suffrages, la présidente de la Région Île-de-France propose également, chaque année, une journée nationale des héros français, comme Jeanne d’Arc ou De Gaulle.

Valérie Pécresse et Eric Ciotti sont clairement d’accord sur une chose : ils sont pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France.