outre-mer
territoire

Projet de mine d'or en Guyane : l'Etat attentif aux mesures environnementales

écologie
montagne d'or
La Montagne d'or vue d'hélicoptère. ©CLAIRE GIROUD
Le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert a assuré, jeudi au Sénat, de "l'attention vigilante du gouvernement" sur les mesures proposées pour réduire et compenser les impacts environnementaux du projet d'extraction aurifère de la Montagne d'Or en Guyane.
 
"Les services de l'Etat veillent (...) à la qualité des dossiers et sont attentifs aux mesures proposées pour réduire et compenser les impacts environnementaux" du projet minier de la Montagne d'Or, a déclaré M. Eckert, interrogé par la sénatrice écologiste du Nord, Marie-Christine Blandin. "Croyez à l'attention vigilante du gouvernement sur ces questions", a-t-il ajouté.
                                            
Le secrétaire d'Etat a rappelé que l'activité minière en Guyane est encadrée par un schéma départemental d'orientation minière approuvé en décembre 2011, qui "organise de façon équilibrée la compatibilité de l'activité minière avec la protection de l'environnement". Ce schéma interdit les activités minières dans les zones les plus sensibles pour la biodiversité, a-t-il dit.
                                            

800 emplois directs 

M. Eckert a précisé que la compagnie minière de la Montagne d'Or "est titulaire d'une concession (...) dans une zone autorisée du schéma départemental d'orientation minière". Il a indiqué que "les élus locaux soutiennent le projet tout en faisant preuve de beaucoup de vigilance".
                                            
L'opération doit créer 800 emplois directs et 2.500 à 3.000 emplois indirects et l'entreprise prévoit d'employer 95% de salariés locaux, a aussi rappelé le secrétaire d'Etat. Le projet de mine de la Montagne d'Or, dans l'Ouest guyanais, est développé conjointement par le groupe canadien Colombus Gold et le britannique Nordgold.
Publicité