Saint-Denis de la Réunion : meurtre derrière l'église Saint-Jacques

faits divers
Sain-Denis : meurtre derrière l'église Saint-Jacques
Le corps sans vie d'Auguste Trulès a été retrouvé juste derrière ces pots de fleurs. Une trace de sangf sur le mur témoigne encore de la fin tragique du SDF ©Réunion Première
Un SDF tué derrière l'église Saint-Jacques au centre-Ville de Saint-Denis. Un crime qui aurait eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Les inspecteurs de la sûreté départementale ont été saisis de l'enquête.
 Le corps sans vie du sans domicile fixe vient d'être découvert dans la cours de la cure de l'église Saint-Jacques. Auguste Trulès, 60 ans, baigne dans une mare de sang quand les sapeurs-pompiers de Saint-Denis arrivent ce dimanche matin sur place. Ils ne peuvent que constater le décès et alerter les inspecteurs de la sûreté départementale. 
Peu de doute, même si la théorie de l'accident est toujours envisageable, Auguste Trulès a été sauvagement agressé. Une flaque de sang est retrouvée à trois mètres du corps, sur la place de parking réservée aux personnes à mobilité réduite. La main ensanglantée du malheureux a également laissé une marque encore visible, 48 heures plus tard, sur le mur de l'église.

Autopsie et enquête

Reste cette question, toujours la même après une découverte macabre, pourquoi ? "Auguste Trulès était un habitué du quartier Saint-Jacques" se souvient, Marie, une octogénaire, voisine de l'église : "Il n'aurait pas fait de mal à une mouche. J'ai été surprise, il a le même âge que mon fils, mais l'alcool et la rue l'avaient fatigué. il était déjà dans le quartier du temps du père Grinenberger. Le père donnait à manger aux SDF et Auguste vivait dans le parc de la rue Magallon". La victime était connue pour son calme et sa discrétion, les seuls mobiles font froid dans le dos : le vol ou l'acte gratuit. Une enquête est ouverte, les inspecteurs de la criminelle attendent le rapport d'expertise. L' autopsie confirme l'origine criminelle. Le parquet suit de prêt cette nouvelle affaire.



Les Outre-mer en continu
Accéder au live