Le pompier poursuivi pour viol relaxé en appel

justice
Hall cour d'appel
©Réunion 1ère
Condamné pour viol, en première instance, à 5 ans de prison, Anthony Caquard a été relaxé ce jeudi par la Cour d'Appel de La Réunion. Le pompier était accusé d'avoir imposé un rapport sexuel à une jeune femme dans une boite de nuit.
Condamné en première instance, un pompier-militaire de la Sécurité civile a été relaxé ce jeudi 7 Mars par la Cour d'Appel. Anthony Caquard avait été reconnu coupable d'agression sexuelle sur une jeune femme et condamné à 5 ans d'emprisonnement dont deux ans ferme. Le procès s'était déroulé le 9 octobre 2012 pour des faits qui remontent à novembre 2011. Le pompier de la section de Brignoles était intervenu à La Réunion dans le cadre des incendies du Maïdo. Le 15 novembre 2011, une jeune femme avait porté plainte pour viol contre le soldat du feu.

pompier relaxé


Ce jeudi 7 Mars, Anthony Caquard a donc été relaxé. Son avocate, Maître Emmanuelle Choukroun-Herrmann qui défendait la thèse d'une relation sexuelle consentie s'attendait à cette relaxe. Pour autant, l'affaire n'est peut-être pas bouclée. Il faudra attendre une dizaine de jours pour savoir si le ministère public décide d'un pourvoi en cassation.

Reportage : Annabelle Boyer - Francis Bourgouin