publicité

Le pompier poursuivi pour viol relaxé en appel

Condamné pour viol, en première instance, à 5 ans de prison, Anthony Caquard a été relaxé ce jeudi par la Cour d'Appel de La Réunion. Le pompier était accusé d'avoir imposé un rapport sexuel à une jeune femme dans une boite de nuit.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
Condamné en première instance, un pompier-militaire de la Sécurité civile a été relaxé ce jeudi 7 Mars par la Cour d'Appel. Anthony Caquard avait été reconnu coupable d'agression sexuelle sur une jeune femme et condamné à 5 ans d'emprisonnement dont deux ans ferme. Le procès s'était déroulé le 9 octobre 2012 pour des faits qui remontent à novembre 2011. Le pompier de la section de Brignoles était intervenu à La Réunion dans le cadre des incendies du Maïdo. Le 15 novembre 2011, une jeune femme avait porté plainte pour viol contre le soldat du feu.

pompier relaxé

Commentaire d'Antoine Garnier

Ce jeudi 7 Mars, Anthony Caquard a donc été relaxé. Son avocate, Maître Emmanuelle Choukroun-Herrmann qui défendait la thèse d'une relation sexuelle consentie s'attendait à cette relaxe. Pour autant, l'affaire n'est peut-être pas bouclée. Il faudra attendre une dizaine de jours pour savoir si le ministère public décide d'un pourvoi en cassation.

Itw Me Emmanuelle Choukroun-Herrmann
Reportage : Annabelle Boyer - Francis Bourgouin



Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play