Nadine Caroupanin est la nouvelle Déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes.

société
Nadine Caroupanin
Nadine Caroupanin, déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes ©Réunion 1ère
Nadine Caroupanain sera intronisée dans ses nouvelles fonctions ce vendredi 8 Mars, journée internationale des droits des femmes. La nouvelle déléguée régionale était l'invitée de "Gran'Matin" sur Réunion 1ère.
Nommée lors de la récente visite de la Ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, la nouvelle déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes prendra officiellement ses fonctions aujourd'hui. Nadine Caroupanin succède ainsi à Sophie Eliséon.

Pour Nadine Caroupanin : "s'il est important de célébrer la journée de la femme, c'est que les inégalités perdurent au 21ème siècle. La femme n'est pas l'égale de l'homme dans la vie économique, dans la vie professionnelle, dans la vie politique. Cette inégalité, on la perçoit tous les jours. On la voit à travers les chiffres. Inégalité de rémunération, inégalité de poste. A diplôme égal, les femmes n'arrivent pas à accéder aux postes à responsabilités. Il y a ce fameux plafond de verre..."

En 2010, selon les derniers chiffres communiqués par l'INSEE, dans le privé, les femmes ont un revenu inférieur de 28% à celui des hommes. Depuis 1995, les écarts du revenu salarial a certes légèrement diminué, mais ils demeurent importants. Les femmes occupent encore plus de 70% des postes d'employés qui présentent les niveaux de salaires les plus bas. Dans la fonction publique, ces écarts sont plus faibles puisque les salaires sont soumis à des grilles statutaires, mais les inégalités en terme d'attribution de primes et d'accès aux postes à responsabilités font que l'écart de revenu salarial entre les hommes et les femmes est de 18%. Les fonctionnaires "au féminin" sont pourtant plus nombreuses puisque les femmes occupent 65% des postes de la fonction publique. 

A l'occasion de cette journée de la femme, Najat Vallaud-belkacem promet des sanctions pour lutter contre les inégalités de salaires.